Kasindi : 14 prêcheurs congolais libérés par le gouvernement Ougandais demandent la délimitation de la frontière lacustre entre la RDC et l’Ouganda

Après leur libération lundi 26 août 2019, les pêcheurs congolais arrêtés le 26 juillet dernier sur les eaux du lac Édouard par la marine Ougandaise exigent la délimitation de la frontière lacustre entre la RDC et la République de l’Ouganda.

Selon l’un de ceux qui ont été libérés qui s’est confié à Laprunellerdc.info, les conditions de vie dans les prisons Ougandaises étaient insupportables.

«Les conditions de vie dans les prisons de l’Ouganda sont extrêmement inhumaines. Nous exigeons la délimitation de la frontière lacustre de la RDC et l’OugandL Nous souffrons dans les prisons de Katwe  en Ouganda et nous exigeons à notre gouvernement de nous mettre des flotteurs qui serviront comme frontières entre la RDC et l’Ouganda » demande-t-il.

Il révèle par ailleurs que certains soldats ougandais violent leurs limites pour entrer en RDC, les prendre pour les acheminer en prison à Katwe.

Il précise que d’autres pêcheurs congolais estimés à 29  restent sous verrous à Katwe en Ouganda  dans des conditions inhumaines. Ces 14 libérés font partie de la centaine détenue dans les prisons ougandaises depuis des mois. Ceux-ci sollicitent l’intervention de leur pays la RDC pour qu’ils recouvrent la liberté.

Fred Mastaki, depuis Kasindi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.