Kalehe : manifestation à Bunyakiri après l’arrestation d’un défenseur des droits humains, PPI exige sa libération

dialogue - social -batembo-Kalonge-PNKB-Katasomwa-Hombo-Bunyakiri-Kamananga
Vue sur la région de Bunyakiri dans le territoire de Kalehe.

Des habitants de Bunyakiri, en territoire de Kalehe étaient dans la rue ce jeudi 16 septembre 2021 pour condamner l’arrestation « arbitraire » d’un défenseur des droits humains, accusé d’avoir accompagné la population de cette entité dans la revendication de la réhabilitation de la route Miti-Hombo, à travers une campagne de désobéissance fiscale.

Ces manifestants ont barricadé la route au niveau de Kambale. Sur des calicots qu’ils avaient, on pouvait lire : «Nous demandons à la Police District de Kahuzi-Bièga/Bunyakiri de libérer sans condition le défenseur de droits de l’homme Balyanangabo Camusoke, qui a été arrêté à cause de la campagne de désobéissance fiscale. Nous demandons qu’il soit libéré.».  

L’un des manifestants à cette marche, justifie la colère des habitants par le fait que le président de l’Association des motards, Balyanangabo Camusoke, également défenseur des droits de l’homme, a été « abritement » arrêté alors qu’il ne faisait que défendre les intérêts des habitants de cette entité, quant à la réhabilitation de la route.

Cette arrestation est condamnée par l’organisation Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI). Cette structure fait savoir que des informations qui lui sont parvenues, renseignent que ces acteurs de la Société Civile De Bunyakiri sont poursuivis pour avoir demandé à la population d’observer une désobéissance fiscale, jusqu’à ce que la route Miti-Bunyakiri-Hombo en état de dégradation très avancée soit réhabilitée.

«Suite à cette action, des mandats d’amener du parquet général seraient en circulation pour arrêter tous les acteurs de la Société Civile impliqués. Déjà l’un d’eux, monsieur Balyanangabo Camusoke été arrêté et transféré à la prison de Kalehe. Présentement, le président de la Société Civile de Bunyakiri, Monsieur Didier Kitumaini et 4 autres de ses collègues sont recherchés. PPI dénonce cette arrestation arbitraire et exige sa libération et la cessation des poursuites contre 5 de ses collèges,» dit cette structure.

PPI rappelle que dans son feuillet de monitoring des violations des droits des DDH et des journalistes du mois d’août 2021, il avait alerté sur les menaces d’arrestation qui pesaient sur 6 acteurs de la Société Civile de Bunyakiri.

Signalons que ce défenseur des droits de l’homme a été arrêté ce mercredi 15 septembre aux environs de 1 heure, et transféré à la prison de Kalehe. La désobéissance fiscale déclarée par la Société Civile de cette entité, avait quant à elle, commencé depuis le 2 juillet dernier, pour exiger la réhabilitation de la route Miti-Hombo.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.