Kalehe: Le CCTSC plaide pour la délocalisation du camp de transit des éléments Nyatura basé à Numbi

Le Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de Kalehe (CCTSC) exige la délocalisation du camp de transit des éléments Nyantura qui se rendent auprès des FARDC dans ce territoire.

Dans une correspondance adressée aux autorités de l’armée dans la zone de Kalehe et dont une copie est parvenue à Laprunellerdc.info, cette structure citoyenne indique qu’il est urgent de délocaliser ces éléments, étant donné qu’ils sont entrain d’exiger des rançons aux populations civiles, et commettent des actes de barbarie contre les habitants dans les villages environnants leur camp de transit érigé à Numbi.
Il cite le cas d’un jeune garçon qui a été agressé dans la soirée du vendredi 13 décembre par un élément Nyantura.

Pour cette structure, cette délocalisation devrait se faire en dehors des provinces du Sud et du Nord-Kivu, pour contraindre ces rebelles à vivre loin de leurs bastions où ils ne trouveront plus de moyens de rentrer dans la forêt.

 » Le CCTSC exige la délocalisation du Camp de Transit de éléments Nyatura présent à Numbi pour un centre approprié en dehors du Nord et du Sud-Kivu. Un jeune garçon à été fortement frappé par un élément Nyatura dans la Soirée du 12 décembre 2019 au Centre de Numbi. Ces éléments font même le rançonnement des vivres auprès de la population, et on ne sait plus les identifier dans la population car la majorité des rendus n’ont pas d’armes » indique le CCTSC Kalehe.

Cette structure salue cependant le courage de l’armée Congolaise dans la traque des groupes armés actifs dans le territoire de Kalehe, et réaffirme son soutien total à l’armée loyaliste dans ces opérations.

Signalons que ces éléments Nyantura sont à Numbi depuis leur reddition en date 04 décembre 2019, en provenance de Lumbishi dans ce même territoire. Ces éléments seraient entrain de fuir les combats lancées contre eux par l’armée, dans cette zone sous leur occupation depuis plusieurs années déjà.

Bertin Bulonza

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.