Kalehe: la Société Civile signale des affrontements FARDC-Nyantura ce jeudi matin à Lumbishi

61 Views

Les éléments du groupe rebelle Nyantura du commandant Karume Nkenge ont de nouveau attaqué plusieurs villages dans le groupement de Ziralo. En provenance de leur état major érigé à Bindobondobo, un village voisin de Masisi dans le Nord-Kivu, ces assaillants ont pillé des chèvres et d’autres bien des valeurs de la population civile locale.

Le Cadre de concertation territorial de la société civile de Kalehe (CCTSC) qui nous livre l’information, renseigne que les hommes de Karume Kenge ont fait incursion dans le village de Mpanama en groupement de Ziralo, où ils ont pillés plusieurs objets et des chèvres avant d’être repoussé par l’armée congolaise qui a été alertée par la population.

C’est depuis ce matin du 12 décembre vers 05 heures que les éléments Nyatura actifs dans la forêt sont arrivé à Mpanama, vllage de Bunje, groupement de Ziralo dans la chefferie de Buhavu pour piller des vivres et non vivres des habitants. L’armée loyaliste à été alertée rapidement par la population et est venue traquer immédiatement ces Nyatura” renseigne Delphin Birimbi, Président du CCTSC Kalehe.

Le CCTSC fait état du bilan provisoire d’un blessé du côté Nyatura dans ces affrontements, qui a été transféré au Centre de Santé de Lumbishi.

Notre source renseigne que les combats se poursuivent à Lumbishi et Kashovu où les FARDC sont entrain de poursuivre l’ennemi dans sa fuite et qui cherche à regagner son état major à Bindobondobo, à la limite entre le territoire de Kalehe et celui de Masisi au Nord-Kivu.

Cependant, le CCTSC Kalehe lance un appel à une conjugaison des efforts entre l’armée engagée dans les combats à Kalehe, et l’armée qui est dans le Nord-Kivu plus précisément à Masisi pour que l’ennemi soit traqué dans tous les sens, afin de détruire son état major érigé à la limite de Kalehe et Masisi.

Tout en demandant à la population de continuer à soutenir l’armée loyale, cette structure citoyenne exhorte le gouvernement congolais à renforcer les éléments de l’armée engagés dans les combats dans cette zone, en équipements, vivres et non vivres, ainsi que d’autres éléments nécessaires pour les permettre de jouer pleinement leur mission.

Bertin Bulonza

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )