Kabare: SOS IJM plaide pour la présentation du tout 1er prix Nobel de la paix congolais au parlement réuni en congrès

129 Views

“Nous croyons en ses œuvres, nous croyons en son travail. Elle est jusque-là l’unique personnalité congolaise qui a obtenu ce prix. J’ai été personnellement ému la fois  dernière quand le chef de l’état a accepté de le recevoir, a d’ailleurs parlé de lui dans son discours à la nation”

Ces propos sont du coordonnateur de l’organisation SOS IJM  Justin Bahirwe, lors de l’inauguration du bâtiment devant abriter la clinique juridique de cette organisation à Cirunga dans la chefferie de Kabare (Sud-Kivu).

Faisant allusion au prix Nobel de la paix 2018, le docteur Denis Mukwege, Justin Bahirwe a exprimé le vœu de voir ce tout premier prix Nobel de la paix congolais être présenté aux députés et sénateurs congolais réunis en congrès pour honorer ce dignes fils du pays qui a prouvé à la face du monde son d’engagement pour le retour de la paix en République Démocratique du Congo en particulier et l’Afrique en particulier.

«Notre combat au niveau national est que ce prix soit présenté au niveau du congrès, à la représentation nationale au niveau du Sénat et l’Assemblée Nationale lorsque ces deux chambres seront réunies” a fait savoir Justin Bahirwe.

Le coordonnateur de SOS IJM Asbl, a expliqué à l’assistance venue pour la circonstance, que le prix Nobel de la paix, Dr Denis Mukwege est comme une lampe dans une obscurité et qui devrait être utilisée par les congolais pour se créer une image d’un peuple capable de faire face à ses problèmes. C’est ce qui motive selon lui, la dénomination de toutes les salles de conférence de l’organisation SOS IJM partout au Congo au nom de Denis Mukwege.

«Nous voulons créer toute une doctrine autour de cette personnalité. Si notre organisation a décidé de baptiser toutes ses salles de réunion au nom du Prix Nobel de la paix, Docteur Denis Mukwege, c’est parce qu’on a senti un gap. On ne peut pas avoir un prix Nobel et manquer des routes, en principe. Là où il y a un prix Nobel, c’est une lampe et lorsqu’on a une lampe là où il y a le noir, on ne la garde pas en-dessous de la table, on la place au-dessus pour éclairer » a-t-il martelé.

Celui-ci affirme que son organisation est déterminée à accompagner Mukwege à travers différentes activités, car, dit-t-il, dans tous les pays où il y a eu un prix Nobel, il s’est observé un changement dans le vécu quotidien de la population.

Bertin Bulonza

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )