Justice populaire : une femme tuée et brûlée à Nyabirehe (Mbinga-Nord)

Raiya Mutomboki femme tuée et brûlée - Kalehe
En territoire de Kalehe.

Une femme a été tuée et brûlée à Nyabirehe sous village du village de Kabulu 2 en groupement de Mbinga-Nord dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

La femme âgée de seulement 49 ans et mère de 9 enfants, a été lapidée et brûlée ce mardi 7 Juillet 2020 aux environ de 10 heures alors qu’elle était soupçonnée avoir empoisonné un jeune garçon de 16 ans qui a rendu l’âme la nuit du lundi à ce mardi au centre hospitalier de Nyabibwe où il avait fait 2 jours d’hospitalisation

La société civile sous noyau de Mbinga Nord condamne cet acte de « barbarie de la justice populaire » et demande aux autorités de mener des enquêtes pour établir les responsabilités.

Signalons que jusque dans la nuit de ce mardi, le corps de la femme tuée et brûlée est toujours dans les caféiers où le forfait a été commis et celui du jeune garçon décédé au Centre Hospitalier de Nyabibwe est jeté jusqu’à présent dans la maison de cette femme tuée.

Le Sud et le Nord-Kivu sont actuellement confrontées à une montée du phénomène de la Justice populaire depuis plusieurs mois.

Lire aussi: Insécurité à Masisi: 4 personnes tuées dont une par justice populaire en 48 heures

Cet acte venait de se produire à Kalehe (Nord du Sud-Kivu) près de trois jours seulement après un autre commis sur deux jeunes hommes accusés d’être des voleurs à mains armées tués et brûlés dans un site minier de Misisi en territoire de Fizi au Sud de la province.

A Goma au Nord-Kivu voisin, un présumé voleur à été tué la nuit du dimanche a ce lundi 6 juillet 2020 par des habitants en colère au quartier Kyeshero. 

Plusieurs autres cas ont été signalés dans les deux provinces du Kivu depuis Janvier 2020 suscitant colère et indignation des activistes des droits de l’homme qui appellent l’Etat à arrêter cette « barbarie ».

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.