Justice populaire à Goma: deux présumés voleurs tués par des jeunes en colère, au quartier Mabanga

deux présumés - justice populaire- Beni . Mutsanga-Justice populaire - voleur brûlé vif - Mudusa - Kabare- Kyeshero - fizi
Justice populaire à Madagascar. Ph. d'illustration, droit Tiers

Deux présumés voleurs viennent d’être tués par la population la nuit du dimanche à ce lundi 18 mai 2020 au quartier Mabanga sur avenue Salongo II en commune de Karisimbi dans la ville de Goma.

Selon les témoignages recueillis sur place, il s’agit des bandits qui voulaient opérer dans certaines maisons des habitants et c’est en ce moment que des jeunes patrouilleurs de ce quartier ont été alertés et ont mis la main sur deux de ces bandits.

 » C’était pendant la nuit que nous avons assisté à un mouvement des voleurs dans notre quartier et c’est maintenant que nous avons fait appel aux jeunes patrouilleurs. Ils ont réussi à mettre la main sur deux présumés voleurs qui circulaient pendant la nuit« , explique un habitant de ce quartier.

Les habitants de ce quartier invitent les autorités de procéder à la sensibilisation de la population afin d’éviter de se rendre justice et d’avoir la confiance en la justice en dénonçant tous les cas de banditisme.

« Se prendre en charge c’est bien mais ce n’est pas de cette façon que la population doit se prendre en charge et parfois on est entrain de croire qu’ils peuvent être complices aussi parce que quand ils arrivent à achever des présumés voleurs comme ça qui jouissent encore d’une présomption d’innocence, ils doivent les laisser et que les services habilités s’en occupent afin qu’ils dénichent les autres voleurs « , fait savoir un habitant de ce quartier qui s’est confié à Laprunellerdc.info.

Le même cas a été signalé au quartier Kyeshero ce dimanche où un jeune a aussi échappé au cas de justice populaire suite à l’intervention de certains habitants qui l’aurait sauvé de justesse des mains de la population en colère.

Signalons que depuis plusieurs jours, des cas de justice populaire sont devenus récurrents dans la ville de Goma. Cela, suite à la recrudescence de l’insécurité dans différentes parties de la province.

Des habitants ne font plus confiance aux forces de l’ordre et préfèrent bien se protéger en organisant eux-mêmes des patrouilles nocturnes afin de réduire les problèmes d’insécurité dans leurs entités.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.