Journée spéciale de la «Base»: «Lamuka est devenue l’ombre d’elle-même» (Théodore Mseme, UDPS)

Le président Fédéral de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) Bukavu a célébré avec plusieurs dizaines de ses camarades combattants la Journée Spéciale de la Base ce 12 novembre 2019, date à laquelle, les combattants de l’UDPS avaient demandé à Félix Tshisekedi alors opposant en 2018 de retirer sa signature de l’accord de Genève entre principaux opposants et qui avaient créer la coalition Lamuka.

« Nous sommes à Nyawera parce que nous commémorons le premier anniversaire de la journée de la base. Vous savez qu’à l’UDPS, il faut tout manquer sauf une base parce que si tu n’as pas de base, tu n’as rien. Voilà comment la base de l’UDPS a porté Félix Tshisekedi au pouvoir. Si le 12 novembre 2018, la base de l’UDPS ne lui aurait pas dit de retirer sa signature de cette aventure de Lamuka de Genève, aujourd’hui il ne serait pas président de la République. Félix Tshisekedi est président de la République grâce à sa base. Voilà pourquoi nous commémorons cette date d’aujourd’hui qui est pour les membres de l’UDPS comme le 30 juin pour les Congolais.  C’est grâce à cette date que nous sommes aujourd’hui au pouvoir » dit Théodore M’seme.

Pour M’seme, la date du 12 novembre, n’est pas une date de trahison, de reniement de ses engagements comme tendent à le faire croire les partisans de la coalition Lamuka. A entendre Mseme, Félix Tshisekedi a plutôt été victime de la trahison. Depuis, la coalition est devenue l’ombre d’elle-même, tranche Mseme.

« Il faut savoir qui a trahi qui ! ceux qui disent que c’est la trahison ; c’est eux qui ont commencé par trahir. Regardons-nous droit dans les yeux et posons-nous la question  qui de Félix Tshisekedi et de Martin Fayulu était populaire avant l’autre pour qu’il soit désigné candidat commun de l’opposition. C’est eux qui ont trahi Tshisekedi. C’est eux à cause des multinationales, à cause de certaines personnes qui les ont intoxiquées de ne pas prendre Félix Tshisekedi comme candidat président, mais comme Félix Tshisekedi a une base, la base l’a sauvé de ce complot. Ce que nous n’avons trahi personne. Et ceux qui parlent de la trahison, existent-ils encore ? Est-ce que Lamuka existe encore ? Pouvons-nous le dire ? Lamuka est devenu l’ombre d’elle-même » conclut-il.

Alors signataires de l’accord dit de Genève en Novembre 2018, Félix Tshisekedi (actuel Chef de l’Etat) et Vital Kamerhe (Actuel Directeur de Cabinet du président) avaient décidé de retirer leurs signatures de cet accord le 12 novembre 2019 après des manifestations de leurs partisans « base » dans plusieurs villes du pays. Quelques jours plus tard, ces deux opposants d’alors avaient mis sur pieds « Cap pour le Changement ». C’est avec cette plateforme qu’ils vont remporter la présidentielle de décembre 2018. Depuis quelques jours, l’UDPS a institué la date du 12 novembre comme celle de la « base ».

Jean-Luc M.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.