« Journée sans véhicules » à Bukavu : Claude Nyamugabo répond à la société civile du Sud-Kivu

assignations-Claude gouvernement Nyamugabo 2
Claude Nyamugabo

Le  gouverneur du Sud-Kivu ne voit pas d’un bon œil la journée sans véhicules décrétée par la société civile du Sud-Kivu pour réclamer les routes dans la ville et dans toute la province du Sud-Kivu.

Dans un bref échange avec la presse lors de son arrivée à l’aéroport de Kavumu en provenance de Kinshasa, Claude Nyamugabo estime avoir donné des réponses à la société civile.

« Nous nous sommes venus au Sud-Kivu pour travailler pas pour demander aux gens d’observer des villes mortes ou demander à nos enfants de ne pas aller à l’école ; j’interpelle ici les parents et la population. D’ores et déjà vous savez que les motards sont avec nous, les chauffeurs aussi, je crois qu’ils ont compris que nous sommes venus travailler et nous ne sommes pas venus dormir au Sud-Kivu. Nous pensons que nos compatriotes de la société civile ont déjà les réponses à leurs questions, nous allons poursuivre le travail » dit-il.

Bien avant, le gouverneur de province a annoncé la poursuite des travaux sur quelques tronçons routiers de la province. « J’ai le plaisir d’annoncer ici que nous avons la garantie que les travaux qui ont commencé vont se poursuivre. D’abord avant la fin de ce mois de mars, nous allons poursuivre les travaux sur la route nationale N° 5 à partir de Panzi jusqu’à Kamanyola, et en même temps nous allons lancer les travaux d’asphaltage de la traversée d’Uvira et nous avons la garantie que le financement est totalement disponible pour le stade de Bukavu » disait le numéro UN du Sud-Kivu.

Adonis Lubambo

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.