JIT : la formation professionnelle, moyen par excellence de création d’emploi (CEC-FPI)

formation professionnelle - cec - fpi
Quelques membres du CEC-FPI participants à la rencontre du 1er mai. Ph. LaPrunelleRDC.info

C‘est sous le thème « la formation professionnelle, un moyen sûr de création d’emploi » que le Cadre d’Échange et de Concertation des acteurs clés du système de la Formation Professionnelle et Insertion au Sud-Kivu (CEC-FPI) vient de célébrer la Journée Internationale du Travail ce Samedi 1er mai 2021.

Dans cette activité, des messages de plaidoyer et des recommandations ont été formulés pour qu’une bonne politique d’accompagnement l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle soit définie.

Parmi les recommandations formulées à l’endroit du gouvernement Congolais on peut citer celle qui demande à l’État Congolais de construire et de financer les centres de formation professionnelle pour essayer de réduire le taux de chômage dans le pays.

Lire aussi: RDC: Tshisekedi annonce la création d’un fonds spécial pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes en 2020

Le CEC-FPI demande aussi et que l’État Congolais alloue un budget conséquent à ce secteur.

«Le (CEC-FPI) qui est soucieux de la formation professionnelle et qui pense que la formation professionnelle est le moyen par excellence d’accès à l’emploi ne pouvait pas passer cette journée sans faire un message. Particulièrement pour cette édition ; le message était celui de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de la formation professionnelle à l’égard des autorités locales et même de toute la population de la province du Sud-Kivu. Le souci est que tout le monde doit comprendre que la formation professionnelle peut nous aider à inverser les tendances actuelles d’un pays avec 80 pourcent d’indice de pauvreté et 95 pourcent de taux de chômage », dit Benjamin Mweze, le Vice-Président du CEC-FPI.

Il ajoute que dans le temps, le pays s’est embarqué dans le système de l’école normale de plus au moins de 25 ans pour avoir un diplôme universitaire. Résultat : beaucoup des diplômés sur le marché de l’emploi.

Pour lui le pays se développe lorsque la population est créateur d’emploi et non une population qui passe son temps à quémander l’emploi.

« Dans les pays développés, ils ont privilégié le travail de la main à travers des formations professionnelles et qu’elles peuvent aider à limiter de plus en plus et dans un temps record le niveau de chômage et améliorer le niveau de vie », explique Benjamin Mweze.

Lire aussi: RDC: le Gouvernement autorise des enquêtes pour l’élaboration de la stratégie professionnelle

Ce cadre rappelle que le manque d’emploi est à la base de plusieurs problèmes vécus dans la communauté comme par exemple l’insécurité.

Signalons que le 1er mai de chaque année, est une journée internationale dédiée aux travailleurs. En cette occasion le CEC-FPI a sensibilisé la communauté sur l’importance de la formation professionnelle.

La rencontre a eu lieu dans la salle de l’institut National de Préparation Professionnelle (INPP) dans la ville de Bukavu.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.