JIF à Goma: des femmes vulnérables du quartier Mugunga sensibilisées sur leurs droits et la lutte contre le Covid-19

Kasika-lac vert-Mugunga-Kyeshero-femmes-bout-bandits-Goma-Karisimbi-insécurité
Dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Ph. Laprunellerdc.info

Vous le savez, l’humanité entière a célébré la Journée internationale des femmes ce lundi 8 mars 2021. C’est une occasion pour les femmes de vanter leurs progrès, mais aussi de réfléchir sur les défis qui les bloquent dans la réalisation de leurs objectifs.

En RDC, cette journée a été célébrée dans la méditation, aucune manifestation n’a été organisée suite aux restrictions édictées par le Chef de l’état; dans le cadre de la lutte contre la propagation de cette maladie.

Toutefois, dans la ville de Goma au Nord-Kivu, des femmes et jeunes filles vulnérables du quartier Mugunga; ont bénéficié d’une sensibilisation de la part de l’organisation Focus Droits et Accès (FDA) sur la lutte contre le Covid-19; les instruments juridiques nationaux et internationaux de défense des droits des femmes; les violences sexuelles basées sur le genre, les violences domestiques conjugales, sur le Code de la famille révisé, ainsi que sur l’accès des femmes et filles aux informations sur la santé sexuelle et reproductive.

Selon Me Huguette Rusabika, Coordonnatrice de cette organisation, l’objectif est de lutter contre l’atteinte aux droits des femmes et des jeunes filles; et d’autres groupes marginalisés, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19

« En ce jour de la célébration de la journée internationale de la femme; nous avons voulu particulièrement nous concerter avec les femmes de Mugunga en vue de comprendre dans quelle situation vivent ces femmes. Une façon pour nous de bien rasseoir notre travail qui consiste en la promotion et la défense des droits humains. Nous avons donc échangé avec les femmes et filles et nous avons compris ceux dont elle traverse comme difficultés; et en suite nous leur avons parlé des droits humains entre autre les violences domestiques que subissent les femmes et leurs conséquences,» a-t-elle indiqué.

Celle-ci indique que suite aux différents abus faits aux femmes, les conflits armés en province, plusieurs femmes ont été victimes de l’exploitation sexuelle; pendant la période de la pandémie à Covid-19, sans ajouter d’autres violations liées aux droits de la femme.

A l’issue de la séance, les bénéficiaires indiquent que ces échanges leur ont été bénéfiques; du fait qu’elles pourront leur permettre de connaitre encore mieux leurs droits, comment mener un plaidoyer sur leurs problèmes quotidiens; mais aussi la manière de combattre certains abus et savoir se protéger contre le Coronavirus dans leur environnement.

Signalons que le thème retenu pour cette année sur le plan international est «Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19».

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.