Ituri : un activiste des droits de l’homme acquitté au second degré par la Cour militaire

cour - militaire - ituri

La Cour militaire de l’Ituri basée dans la ville de Bunia a acquitté Samuel Doka Enyundjo activiste des droits de l’homme œuvrant dans la localité de Bandegaido en territoire de Mambasa pour « insuffisance des preuves » dans son arrêt rendu au cours d’une audience publique tenue vendredi 12 Novembre 2021.

La Cour militaire a motivé son arrêt d’acquittement sur le fait que dans le dossier lui présenté par l’organe de la loi, il n’existe ni le rapport d’enquête ni encore le numéro par lequel la somme de cent (100) dollars américains a été envoyé à l’Auditeur militaire Général comme prétendait dire le plaignant dans ce dossier.

Lire aussi: Ituri: 3 sujets Chinois kidnappés dimanche seraient tués par des miliciens CODECO

Abordé à l’issue de cette audience l’avocat de cet activiste des droits de l’homme Me Dikanga a dit n’avoir pas été surpris par l’arrêt de la Cour parce que, a-t-il affirmé, son client était innocent dès la conception de ce procès.

Pour lui, le premier juge qui a condamné son client à dix-huit (18) mois de prison a non seulement « dénaturé » les faits mais également n’a pas pu apporter les éléments de preuves sur les préventions de l’escroquerie et diffamation raison pour laquelle a-t-il, argué le Ministère Public ainsi que la partie civile tous étaient dans l’incapacité de démontrer pièce à l’appui la culpabilité de son client.

Me Dikanga a relevé que le plaignant a joué à la diversion en alléguant faussement que Samuel Doka Enyundjo lui a escroqué cent (100) USD dans le but a-t-il fait savoir, d’étouffer le rapport documenté de son client faisant état des abus de certains sujets chinois sur des congolais dans le carré minier de Bandegaido où deux (2) personnes ont été tuées. Le corps de l’une a été jeté dans la rivière Ituri.

Lire aussi: Ituri : deux morts dans un éboulement de terre dans une mine à Bandengaido

Il a estimé que cet arrêt est une preuve éloquente qui témoigne que la Cour militaire de l’Ituri est la meilleure de la République Démocratique du Congo au regard de sa manière de bien dire le droit.

Cet activiste des droits de l’homme a été arrêté en date du 21 Avril 2021 dans la foulée d’un soulèvement des orpailleurs dans le carré minier sous examen, renseigne-t-on.

MN, à Bunia

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.