Ituri : les restes humains de 3 civils tués par des ADF découverts à Mambasa

adf - et - état de siège-HCR-BCNUDH-légèreté -engins explosifs-Combattants-RDC-Loselose-Bilan
Des habitants de Beni transportant un corps après une attaque des ADF. Ph. Laprunellerdc.info

Les restes humains de trois civils ont été découverts jeudi 13 janvier 2022 au village Keneombi, près de Makumo, dans le groupement Bangole, en territoire de Mambasa (Ituri).

Selon l’ONG Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), il s’agit des dépouilles des personnes massacrées par des rebelles des ADF, au cours du dernier trimestre de l’année 2021 dans cette zone.

Ce sont visiblement des corps des femmes qui ont été emmenées dans la forêt où elles ont été exécutées. La découverte macabre a été faite par des habitants, rapporte Gilbert Sivamwenda, coordonnateur de la CRDH.

Près de deux mois après, les corps étaient dans un état de putréfaction très avancée, jusqu’au point où ils ont été mis en terre, sans être identifiés.

Ce massacre vient alourdir le nombre de civils assassinés par des rebelles ougandais d’Allied Démocratic Forces (ADF), au cours du dernier trimestre de l’année 20221. Outre des morts; d’autres civils estimés à des dizaines ont été amenés en brousse par des assaillants, qui avaient aussi causé d’énormes dégâts matériels.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.