Ituri: le CTE Lwemba fermé après des attaques, les leaders locaux craignent la propagation de la maladie

Les activités de la riposte contre Ebola restent toujours suspendues plusieurs jours après l’incendie d’une dizaine des maisons y compris des structures sanitaires par des habitants hostile à la riposte dans la localité de Lwemba, territoire de Mambasa dans la Province de l’Ituri.

Cette situation se fait observer depuis le soulèvement populaire des habitants hostile de cette localité face aux équipes de riposte contre Ebola la nuit du dimanche 15 au lundi 16 septembre 2019 dernier.

Plus de 10 jours après, les leaders communautaires de la région sortent de leur silence, Ces derniers sollicitent l’implication urgente des autorités politico-administratives et sanitaires pour sauver les vies humaines contre cette dangereuse Maladie à Virus Ebola.

D’après nos sources sur place à Lwemba, plusieurs personnes ont commencé à manifester les signes de la maladie.

Pour ce faire, les leaders communautaires craignent les contacts à haut risque qui avaient manipulés le corps de l’infirmier décédé d’Ebola lors de ce soulèvement populaire propagent la maladie dans les coins où la situation est calme.

Les leaders communautaires de la place indiquent avoir débuté la sensibilisation pour que la situation ne puisse s’aggraver.

Ces derniers fustigent néanmoins le fait que les habitants malades manquent où se faire soigner et  ils ont maintenant tendance à fuir vers les milieux encore non atteints. Une situation grave, selon eux et qui risque de propager la maladie.

Il sied de rappeler que la population de Lwemba s’était soulevée contre les équipes de la riposte après le décès par Ebola au Centre de Traitement d’Ebola à Mangina de Ally Kasereka Imatha, une mort qu’elle n’avait pas bien digérée.

Pour protester, les habitants étaient descendus dans les rues et avaient incendié quatre structures sanitaires à côté d’une vingtaine des maisons de relais communautaires.

Roger Kakulirahi, Depuis mambasa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.