Ituri : la Société Civile se dit très préoccupée par la montée de l’insécurité

sange - déplacés - écogardes-ménages-alimentaire-UNICEF-647-personnes-violences-Ituri-BCNUDH-Mambasa-
Des déplacés de Mambasa en province de l'Ituri (Image d'illustration)

La Coordination provinciale de la Société Civile en Ituri se dit très consternée par la montée de l’insécurité dans cette province, malgré l’état de siège qui y est en vigueur depuis mai 2021.

Cette déclaration a été faite à la presse ce mardi 15 septembre 2021, par son Coordonnateur, faisant allusion à certains incidents de l’insécurité survenus dans différents coins de l’Ituri.

A encore cette structure citoyenne, la situation sécuritaire est restée très agitée ces derniers jours, par des attaques des groupes armés étrangers et locaux, actif en Ituri.

«Il a été révélé au cours de la rencontre hebdomadaire que d’importants dégâts humains et matériels ont été enregistrés, ainsi que le déplacement massif de population sans assistance humanitaire,» a fait savoir Dieudonné Lossa Dhekana.

Lire aussi Etat de siège: 672 civils tués par des groupes armés et 67 autres par les forces de sécurité au Nord-Kivu et en Ituri

La Société Civile de l’Ituri apporte son soutien au Coordonnateur national du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S), qui vient selon elle, désarmer tous les groupes négatifs opérant en Ituri.

«Nous pensons que l’heure n’est pas à la polémique ni à la division. Il est plutôt moment de s’unir comme un seul homme pour barrer la route aux prédateurs qui pillent les ressources et tuent la paisible population dans l’Est de la RDC profitant de présence des groupes armé,» a-t-il déclaré.

Ces forces vives de l’Ituri recommandent au chef de l’État de renforcer les troupes et équiper les FARDC et la Police afin d’assurer la protection des civils et leurs biens, mais aussi prendre en charge les déplacés et faciliter leur retour dans leurs villages respectifs.

John Mary Ndika, depuis Bunia

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.