Ituri: «certains militaires exploitent de l’or au lieu de s’occuper de la sécurité des civils à Mambasa» (député Omer Sivirwa)

LIPABGO-bikenge-militaires-trois-Eboulement - carré minier à Lwemba - Beni
éboulement dans un carré minier en Ituri

Le député provincial Kahindo Sivirwa Omer, élu de Mambasa, dénonce le comportement de certains militaires FARDC; qui selon lui livrent à l’exploitation de l’or dans plusieurs carrés miniers, dans ce territoire de la province de l’Ituri.

Selon cet élu de Mambasa, cette situation est à la base de l’inefficacité de leurs interventions; dans la protection des civils et leurs biens dans la zone.

«Ils sont entrain d’exploiter de l’or et certains autres militaires sont devenus des gardes des chinois dans des carrés miniers. Nous pensons que cette attitude peut être à la base de l’insécurité dans notre région; car les forces de sécurité sont distraites par l’exploitation de l’or, étant donné que la plus part d’eux sont devenus exploitants; au lieu de s’occuper des bandits qui pillent dans des grandes agglomérations,» dit-il à Laprunellerdc.info.

Lire aussi Mambasa : des militaires impliqués dans les tracasseries et l’exploitation du bois doivent être relevés (Société Civile)

Cependant, ce député demande à la population de continuer à collaborer avec l’Armée et la Police, notamment par des dénonciations des malfrats; pour que tous les ennemis de la paix qui insécurisent la région soient mis en déroute.

Nos efforts pour entrer en contact avec le Commandement des FARDC sur place pour sa réaction n’ont pas encore aboutis. Mais cette dénonciation n’est pas la première.

Dans plusieurs entités de la province de l’Ituri, et même dans certains territoires du Nord-Kivu voisin [Masisi, Walikale…] des militaires FARDC sont très souvent accusés d’être impliqués dans l’exploitation des minerais; en violation du Code minier en vigueur, qui interdit la présence des militaires dans des carrières minières.

Roger Kambale

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.