Ituri: 150 personnes libérées des griffes des ADF

kasoko de Komanda- idohu - ituri - unadi - Bandiamusu-MSF-irumu nouveaux-groupes-armés-Ituri
Dans le territoire d'Irumu en Ituri. Ph. Laprunellerdc.info

Les Forces Armées de la République démocratique ont libéré 150 personnes prises en otage par les rebelles ADF/MTM Dans la région de Boga et Tchabi au sud du territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.

Cette libération s’inscrit dans l’action prioritaire d’accomplissement des missions de l’état de siège décrété dans cette province dans l’optique de mettre fin à l’activisme des groupes armés.

Le Porte-parole de l’armée en Ituri qui livre la nouvelle indique que c’est grâce aux offensives menées contre ces terroristes du 18 au 20 juillet 2021 aux villages Mapipa et Malibongo que cette libération a été possible. Ces personnes étaient utilisées par les terroristes ADF comme des boucliers humains.

« Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, ont mené des offensives à Boga, Tchabi et leurs environs. Des opérations de poursuites contre les ADF et leurs alliés et à la suite de ces opérations, nous allons de succès en succès ce qui a permis à ce que nous puissions libérer nos populations qui étaient dans la captivité de ces terroristes. Ces personnes étaient utilisées comme bouclier humain. Ces habitants constitués de femmes, des enfants et des jeunes garçons dans cette brousse sont tous libres après les offesives menées du 18 au 20 juillet à Mapipa et Malibongo », a indiqué le lieutenant Jules Ngongo.

Le Porte-Parole de l’armée dans la région indique que ces régions sont passées sous contrôle de l’armée pour mettre hors danger cette population.

A cette occasion, il précise que ce ne sont pas des rendus mais plutôt de populations libérées des mains des ennemis (ADF)

« Pour le moment ces habitants sont sous la protection des Forces armées, à Tchabi, Malibongo et Busio. C’est le travail que nous avons mené, ce ne sont pas des rendus mais ce sont nos populations que nous avons libérées dans le filet de ces ADF ».

Ces actes et nombreux autres sont des points positifs de l’état de siège depuis qu’il a été décrété par le Chef de l’État congolais pour mettre fin aux exactions des groupes armés.

John Mary Ndika

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.