Interdiction de la marche de Lamuka: «Tout est fait pour nous étouffer et nous empêcher de jouir de nos droits» (Fayulu)

Lamuka
Point de presse de Lamuka ce lundi 27 septembre 2021 à Kinshasa

Suite au refus de la marche organisée par la Plateforme politique Lamuka le mercredi 29 septembre prochain, cette plateforme estime que tout est fait par le pouvoir en place pour l’étouffer, et l’empêcher de jouir de leurs droits et liberté publique, en invoquant à chaque fois « des raisons fallacieuses ».

La coalition Lamuka l’a dit lors d’un point de presse tenue ce lundi 27 septembre 2021 à Kinshasa. Selon elle, sa marche pacifique du 29 septembre est maintenue, pour résister contre cette « discrimination, et contre cette dictature » du Gouverneur de Kinshasa.

«Le parti politique ACP de l’actuel gouverneur de la ville, et les partis alliés à l’UDPS, avaient organisé une manifestation dont le point de chute était le palais du peuple. La dite manifestation, s’est terminée par l’attaque des bureaux de l’Ecidé situé sur le boulevard Triomphale. Le présidium observe par ailleurs que depuis la prise de pouvoir par ce régime de fait, toutes les manifestations publiques des partis politiques membres de Lamuka sont systématiquement réprimés par la police sur instruction du Gouverneur de la ville de Kinshasa. Manifestement, tout est fait pour étouffer le parti politique et nous empêcher de jouir de nos droits et de liberté publique en invoquant à chaque fois des raisons fallacieuses. C’est justement, contre cette discrimination, et contre cette dictature que nous avons décidée de résister conformément aux articles 12 et 28 de la constitution,» dit Martin Fayulu, membre du Présidium de Lamuka.

Lamuka signale que sa marche partira du quartier 3 de Masina jusqu’au palais du peuple. Elle informe par ailleurs, qu’une nouvelle lettre a été envoyée ce lundi au Gouverneur de la ville de Kinshasa, pour solliciter une rencontre et avec le commissaire de la police, afin d’échanger sur les modalités d’encadrement de leur marche.

 «C’est dans ce cadre, qu’une nouvelle lettre a été envoyée ce matin même du lundi 27 septembre 2021 au gouverneur de la ville  pour solliciter une fois de plus une rencontre avec les services de l’hôtel de ville en présence du commissaire provincial de la police afin d’échanger sur les modalités d’encadrement de la marche du 29 septembre. Le présidium est au courant du complot macabre, produit dans certaines officines politiques visant l’élimination physique des leaders et cadres de Lamuka, il demande à la police de ne pas tomber dans ce piège, il appelle à plus de responsabilité de manière à sécuriser la population et leurs biens, plutôt que de se rendre complice de ce sénestre projet en préparation,» explique la déclaration lue par Martin Fayulu.

Le présidium de Lamuka dit prendre la communauté nationale, et internationale à témoin sur les conséquences du comportement du gouverneur de la ville de Kinshasa, et en appelle au sens de responsabilité des uns et des autres, pour la préservation de la paix, et de la cohésion nationale.

«Lamuka ne laissera personne, à assassiner ou détruire les acquis démocratiques issus du pacte républicain de San City. Le présidium appelle le peuple congolais en général, et les Kinois en particulier, à ne pas céder aux intimidations et à se mobiliser nombreux pour répondre à cette manifestation,» insiste cette plateforme de l’opposition.

Abiud Olinde

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.