Inondations à Uvira: la Société Civile citoyenne exige la restitution de 48.000.000FC «détournés» par la délégation venue de Kinshasa

Catastrophe-guichet d'entraide
Des habitants d'Uvira sans abris après les pluies diluviennes en avril 2020. (Image d'illustration)

La société civile citoyenne exige la restitution d’une somme évaluée à 48 millions des francs congolais destinés aux victimes des récentes innondations d’Uvira et « détournés » par la délégation qui l’a amené depuis Kinshasa.

Selon, Guillaume Fadzili Gezibwa, la délégation envoyée pour déposer l’assistance du gouvernement central à Uvira, a profité pour distribuer la somme selon ses amitiés politiques.

« La population fait remarquer que contrairement à la volonté du chef de l’état, les autorités envoyées pour juste déposer la somme de 300 000 000 francs congolais, à Uvira, en ont profiter pour en faire leur volonté en commençant à se distribuer la dite somme selon leur amitié en vers telle ou telle autorité politique,» lit-on dans ce mémo.

Tout en remerciant le Chef de l’État pour son amour et sa compassion, les sinistrés d’Uvira disent exiger que le 48.000.000 de francs, soutirés de la somme totale qui leur reviendrait. 

«C’est ainsi que la population exige de la commission conduite par le ministre Styve Mbikayi, d’ordonner la restitution de la somme de 48 000 000FC , déjà détournée pour la ville de Baraka, afin de faire plaisir aux gens. Et ceci avant de quitter la ville d’ Uvira, »  »  demandent les manifestants.

Des allégations réfutées par des sources officielles sur place. Nos sources indiquent que la délégation venue de Kinshasa, qui est conduite par le ministre de l’action humanitaire, Steve Mbikayi, aurait eu une réunion avec les représentants des sinistrés.

Une réunion au cours de la quelle, le maire et d’autres forces vives du milieu auraient proposé la soustraction de 16% de cette somme, pour l’affecter à l’assistance d’autres sinistrés de Baraka et Fizi qui ont connus le même problème.

Une idée qui selon les autorités aurait été soutenue à l’unanimité par toutes les parties.

Cependant, des sinistrés sont descendus, dans la rue tôt le matin de ce lundi. Ils ne jurent que sur la totalité de la somme débloquée par le Gouvernement central.

 » Reste à savoir si la délégation de Kinshasa qui est toujours sur place avec le Gouverneur de province, vont revenir sur la décision, pour éviter des débordements, d’une population visiblement déterminée à manifester. » s’est demandé un acteur de la société civile sur place.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.