Incursion rwandaise à Kibumba: Vincent Karega contredit les FARDC et parle d’une « tension montée de toute pièce »

Karega - kibumba
Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC © Presidence RDC

L‘ambassadeur du Rwanda en République Démocratique du Congo, Vincent Karega s’insurge contre les accusations des FARDC; selon lesquelles, les forces de défense du Rwanda ont fait une incursion à Kibumba, au Nord-Kivu et auraient commis les actes de pillage des biens des habitants dans six villages.

D’après lui, ces accusations du porte parole des du secteur opérationnel Sokola 2 Nod-Kivu sont infondées et sans preuve; et qui selon lui seront vite estompées en un clin d’œil. Une tension créé de toute pièce pour faire du buzz, indique Karega, répondant à un internaute congolais.

« Rien à éclairer car il n’ ya pas d’ ombres. Les mensonges d’ incursions, occupation et pillages en un clin d’ œil seront vite estompées faute des preuves. Le fait est très mineur autour d’ une poursuite de fraudeur. Le reste c’ est du buzz d’ une tension montée de toutes pièces » écrit-il sur son compte tweeter.

Celui se explique par ailleurs que cette déclaration est fausse car des militaires rwandais ne violent ni ne pillent car craignant des lourdes conséquences.

Lire aussi: Affrontements à Nyiragongo : l’Administrateur Militaire assistant explique

Disons que le porte-parole des FARDC, le Major Ndjiko Kaiko venait de confirmer l’incursion des forces de défense rwandaises RDF; depuis la matinée de ce lundi, dans six villages du Nord-Kivu à la frontière de Kibumba. 

Celui-ci a même déclaré que des militaires rwandais ont pillé les biens des habitants dans les six villages qu’ils ont occupés avant d’être chassés par les FARDC. 

Contexte

Des affrontements ont été signalés depuis le matin de ce lundi 18 octobre 2021 entres les Forces Armées de la RDC et des militaires de l’armée rwandaise dans plusieurs villages de Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo, en province du Nord-Kivu.

Le Lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko, Porte-Parole du secteur opérationnel Sukola 2, confirme que des échanges des tirs ont eu lieu entre des militaires FARDC et ceux de l’armée rwandaise, qui selon lui, ont fait incursion sur le territoire congolais «sans motif valable.»

Il affirme que ces militaires rwandais ont occupé 6 villages, avant d’être contraints de rebrousser chemin, grâce à l’arrivée des renforts des FARDC sur place.

Judith Maroy

Etiquettes:

1 commentaire

  1. C’est une provocation. L’ ambassadeur rwandais parle d’un incident d’erreur en répétition. Pourquoi les FARDC n’ont jamais connu cette erreur ? Cette situation en répétition, prouve que le Rwanda n’a aucun respect vis à vis du territoire congolais. Mais aussi il y a une enguille sous roche. Ces erreurs en répétition poursuivent un objectif bien déterminé. Ces militaires rwandais sont ils affectés là pour terroriser les congolais et les piller? C’est un moyen d’enrichir leur pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.