Incursion armée à Bukavu : Mukwege demande justice pour les victimes

incursion - armée nord-kivu - ituri - Mukwege - LUCHA. Roger Lumbala-Mukwege -consultations Nationales. citoyen-Collège Mukwege - Justice Internationale - Robert Njangala- Prix Nobel - Roger Buang Puati- Placide Bagalwa- RDC
Denis Mukwege. Ph. Laprunellerdc.info

Prix Nobel de la Paix, le Docteur Denis Mukwege a également suivi avec « préoccupation » l’attaque de la ville de Bukavu par des assaillants armés dans la nuit du 2 au 3 novembre 2021.

Dans un communiqué signé par son Directeur de Cabinet, le Médecin Directeur de l’Hôpital de Panzi et Président de la Fondation Panzi condamne avec « fermeté » ces actes de violence qui « pourraient aggraver l’instabilité dans la province du Sud-Kivu et en RD Congo ».

Lire aussi: Incursion armée à Bukavu : des jeunes de Cahi présentés comme assaillants par l’autorité

Denis Mukwege dit également exprimer ses sincères condoléances aux familles des civils et militaires endeuillées et souhaite une guérison rapide aux blessés.

« Il exprime son soutien aux autorités politiques, administratives et militaires de la province dans leurs efforts de rétablir la Paix. Il demande que justice soit rendue aux victimes de cette attaque », dit le Communiqué.

Denis Mukwege réitère encore sa demande urgente d’instauration des mécanismes de justice transitionnelle en RDC afin de mettre fin à l’impunité et garantir la non répétition de la violence.

« C’est la seule voie qui puisse assurer la paix durable », soutient le Communiqué.

Contexte

La ville de Bukavu a été dans une psychose totale depuis minuit de la nuit de ce mardi 2 au mercredi 3 novembre 2021. Plusieurs coups de feu ont été entendus dans divers quartiers et communes de Bukavu. 

Il s’agissait en réalité, selon l’armée, des assaillants armés appelés CPC 64 qui disaient qu’ils venaient « libérer le pays ». 

Le Commandant de la 33ème région militaire expliquait que ces assaillants sont plutôt venus chercher les leurs détenus par les forces de défense et de sécurité à Bukavu. Ils ont également profité pour tenter de subtiliser quelques armes à la Police et dans les camps de l’armée. 

Lire Incursion armée à Bukavu : des victimes civiles « délibérément » oubliées par l’autorité ?

Quelques heures plus tard, le Gouverneur du Sud-Kivu a annoncé que l’identité de ces derniers n’était pas encore totalement connue. Au moins six de ces assaillants ont été neutralisés alors que 3 membres des forces de défense et de sécurité ont péri dans ces affrontements.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.