Gouvernement Ilunkamba: Kabila et son régime rejetés par le peuple restent omniprésents sur la scène politique, regrette la LUCHA

Quelques heures après la publication du premier Gouvernement Ilunkamba intervenu après sept mois, les  réactions ne cessent de pleuvoir. C’est le tour du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA).

Dans sa lettre rendue publique ce Mardi 28 Août, la structure indique avoir pris connaissance de la composition de ce dernier tel qu’il a été  annoncé ce Lundi 26 Août.

La Lucha regrette de constater que Kabila et son régime sont restés « omniprésents » grâce à sa majorité dans différentes institutions du pays.

« Malgré le rejet total de Joseph Kabila et son régime par notre peuple, ils restent omniprésents sur la scène politique grâce à une majorité factice qu’ils se sont fabriquée au parlement et dans les assemblées provinciales ainsi qu’à leur « deal » occulte avec Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Ils gardent une part belle dans ce gouvernement, avec deux-tiers des membres, dont les portefeuilles de la défense et de la justice, essentiels pour lutter véritablement contre les conflits armés et l’impunité endémique qu’ils ont promus 18 ans durant » » regrette la Lucha.

Dans cette déclaration, le mouvement citoyen se dit tout de même satisfait de la mise à l’écart de la plupart de personnalités ayant joué un rôle de premier plan dans des violences, des atteintes graves aux droits de l’homme et à la démocratie, ainsi que des crimes économiques au cours des dernières décennies.

«C’est un signe de la réduction lente mais certaine de la toute-puissance et de la marge de manœuvre prédateurs et criminels de tous bords, passés maîtres dans l’art de se recycler au gré des régimes successifs. C’est aussi pour nous et pour tous ceux et celles qui luttent avec conviction pour un Congo nouveau, une raison de plus de ne pas baisser les bras face à ce système de prédation qui est plus affaibli qu’il n’en a l’air : son effondrement complet est à notre portée, pourvu que nous restions lucides et déterminés, Notre satisfaction est d’autant plus mesurée et notre appel à la lucidité plus ferme que la rupture tant voulue par notre peuple reste illusoire » disent les militants.

La Lucha déplore Par ailleurs ce qu’ils qualifient de  » l’incapacité du président Félix Tshisekedi de réduire la taille du Gouvernement », qui au total composé de 67 membres, constitue  « davantage une mosaïque incongrue d’individus conviés comme toujours au « partage du gâteau ».

Signalons que parmi les recommandations  formulées la Lucha, figurent le renforcement de la séparation des pouvoirs et les contrepouvoirs pour garantir l’indépendance de la justice ainsi que l’amélioration des conditions de vie de la population ou encore la moralisation de la vie publique en promouvant la méritocratie et la responsabilité.

Freddy Ruvunangiza

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.