Goma: un autre militant de la Lucha arrêté sur plainte de la Fondation Denise Tshisekedi

ghislain muhiwa

Ghislain Muhiwa est ce deuxième militant du mouvement citoyen Lutte pour le Changement LUCHA, arrêté ce dimanche 22 août 2021 à Goma; en début d’après midi.

Alors qu’il se préparait pour son mariage coutumier et remise de la dote au domicile de sa fiancée, Ghislain Muhiwa a été appréhendé par l’auditorat militaire garnison de Goma.

Celui-ci a alors reçu 45 minutes pour en finir avec les cérémonies et revenir au cachot de l’auditorat militaire de Goma.

Comme Parfait Muhani qui a déjà plus de 45 jours en prison, Ghislain Muhiwa est arrêté sur plainte de la Fondation de l’épouse du Président de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi.

Ils sont accusés de diffamation, imputation dommageable ou encore association des malfaiteurs.

Dans une décision de renvoie rendue publique le week-end dernier, l’auditorat militaire a renvoyé le militant Parfait devant le Tribunal militaire garnison de Goma pour y être jugé.

Contexte

En date du 4 juin dernier, le compte twitter de la LUCHA, avait fait état d’un détournement des dons destinés aux sinistrés de la dernière éruption volcanique à Goma; par des responsables de la Fondation Nyakeru à Goma.

Selon la LUCHA, des dons constitués des vivres; offerts par des opérateurs économiques ont été détournés par des responsables de la FDNT à Goma. Ceux-ci ont, renseigne la Lucha, refusé la présence des donateurs au lieu de la distribution. Ils auraient fabriqué des fausses interviews des prétendus bénéficiaires.

Lire aussi: RDC: la Fondation de Denise Nyakeru, épouse de Tshisekedi, inquiète les activistes

Quelques heures plus tard, la Fondation Denise Nyakeru avait réagi et  promis de traduire en justice; les auteurs de ce qu’elle a qualifié de diffamation qui « nuit à son image » mais aussi à celle de sa présidente.

Une plainte contre deux militants de la LUCHA ont alors été déposées par celle-ci et le premier mandat  de comparution a été lancé contre ces activistes le 8 juin dernier.

Judith Maroy

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.