Goma: prison à vie pour deux officiers FARDC à cause d’une bagarre

juridictions-Denise Nyakeru-Palais de Justice CIDDHOPE
Palais de Justice de Goma. (Image d'illustration)

Deux officiers des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été condamnés à perpétuité ce mardi 10 août à Goma par la cour militaire du Nord-Kivu, après qu’ils se soient bagarrés mardi 3 août à l’aéroport international de Goma.

Après deux jours de procès en flagrance, le major Rimenze Kangongo Bisimwa et le capitaine Mukando Muzito Paulin, ont été reconnus coupables de coups et blessures volontaires, et violation des consignes en période de l’état de siège.

Le Président de la cour militaire du Nord-Kivu a fait savoir que le fait pour le major Rimenze Bisimwa et le capitaine Mukando Muzito Paulin; de se livrer à une bagarre ouverte, n’ont pas seulement porté atteinte à la dignité et l’état de leur profession; mais ont aussi jeté l’opprobre sur les forces armées de la RDC ainsi qu’à la police.

Une vidéo montrant ces deux officiers de l’armée en train de s’administrer des coups dans les installations de l’aéroport international de Goma, a défrayé la chronique sur la toile la semaine dernière.

Le capitaine aurait refusé d’exécuter l’ordre de son Major, qui l’avait instruit de décharger des munitions d’un véhicule qui était sollicité pour un autre service. La cour militaire a vite été saisie, et les deux officiers ont été arrêtés par leurs collègues puis déférés à l’auditorat militaire.

Selon major Guillaume Ndjike, porte-parole de l’armée, la cour militaire vient d’apaiser la population congolaise et celle de la ville de Goma en particulier. Selon lui, c’est aussi pour mettre en garde les autres éléments de la Police ou des FARDC qui se livreraient à de tels agissements.

«Je pense que pour la population l’arrêt que vient de rendre la cour militaire vient d’apaiser notre population parce que ces officiers ont jeté un discrédit sur les Forces Armées de la République. Et la condamnation, elle est vraiment exemplaire, de manière à ce qu’elle puisse dissuader les officiers et les autres hommes des troupes des FARDC,» a réagi le major Guillaume Ndjike après l’audience.

Les deux condamnés vont interjeter appel, a indiqué leur avocat, Me Ruffin Lukoo. Il a relevé des irrégularités dans le jugement « comme le fait de condamner les militaires à perpétuité, sans être radiés de l’armée »

Mais déjà sur les réseaux sociaux, plusieurs activistes et défenseurs des droits humains ont dénoncé une condamnation « excessive ».

Bienfaits Tumsifu depuis Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.