Forum national de la Société Civile: le ministre André Kabanda Kana recommande de relever le défi de cohésion interne et engager des options qui mettent la population au cœur de l’action

Comme prévu, le 2ème forum de la Société Civile a été officiellement lancé à Kinshasa ce mardi 26 novembre 2019. C’est le ministre près le Président de la République André Kabanda Kana qui a lancé les travaux qui vont durer 4 jours.

Le représentant personnel du Chef de l’Etat à ces assises a, au nom du Président de la République loué le rôle « historique » joué par la Société Civile pour un Etat de droit en République Démocratique du Congo.

Il note que le le thème choisi qui « Repenser les rôles de la Société Civile », fait penser à la maturité de la société civile, qui prend non seulement conscience des défis à relever, mais aussi de sa destinée à être le socle de valeurs et d’inspiration pour les communautés.

«En ce sens, il réitère son engagement de vous soutenir dans le travail de valorisation du Congolais, et d’expression des libertés fondamentales. Le Président de la République et le gouvernement Congolais ont pris à bras le corps les défis, notamment le développement du monde rural et la création du monde d’emploi, la paix et la sécurité, ainsi que l’accès des populations aux services sociaux de qualité  qui sont dans ses priorités. Ce dont le pays a besoin est que vous puissiez vous aligner de manière courageuse dans la conception ambitieuse et inspirée des solutions pour mettre notre pays sur la voie de développement qui anticipe les engins de notre temps. Certes vous resterez dans vos actions classiques, mais il vous faudra non seulement relever les défis de cohésion interne de la société civile, mais aussi engager des options sérieuses et efficaces qui mettent la population au cœur de l’action » a dit le ministre André Kabanda Kana.

L’ambassadeur de l’Union Européenne Jean- Marc Chataigner a rappelé qu’en appuyant l’organisation de ce forum, l’UE est convaincue que les résultats souhaités seront au rendez-vous. C’est entre autre, la validation des outils de gouvernance qui permettrons au cadre de concertation de la Société Civile de fonctionner normalement, la mise en place consensuelle des nouveaux animateurs du Bureau du Cadre de Concertation nationale, la définition des nouveaux modes de collaboration entre la Société Civile et les autorités étatiques et les partenaires techniques et financiers sur les enjeux de développement. Bref, la construction du cadre de dialogue.

« Ne pas transformer l’indignation en colère mais transformez l’indignation en dialogue  pour faire changer les choses » a t-il recommandé.

Rappelons que ce forum vise contribuer à l’amélioration de la gouvernance et la professionnalisation des Organisations de la Société Civile en consolidant la concertation et le dialogue multi-acteurs entre les organisations de la société civile congolaise unies au sein du Cadre de Concertation National de la Société Civile de RDC. 

Il a comme objectifs d’organiser un espace d’échanges, de concertation et de cohésion entre les acteurs et actrices de la société civile congolaise(RDC) d’une part, et d’autre part, d’engager un dialogue stratégique entre les gouvernants, les Partenaires Techniques et Financiers et les acteurs de la société civile congolaise en vue de Consolider les Groupes de Travail Thématiques des OSC (RDC) et de doter au CCNSC des textes légaux, des outils de gouvernance et des animateurs pour garantir sa gestion juridique et administrative, et financière. 

Il réunit plus ou moins 240 participants venus de différentes provinces de la RDC. Il est financé par l’Union Européenne et Diakonia.

Lucien Mulikuza, à Kinshasa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.