Fizi : pour avoir exigé à un commandant FARDC de porter un préservatif, une professionnelle de sexe tabassée par des militaires à Bendera

lweba - bureau minier - lubichako- kazimia - swima - retrouvée-Kilombwe-makobola - twa - Fizi-professionnelle-de-sexe
Bureau administratif du territoire de Fizi. Ph. Laprunellerdc.info

Un commandant FARDC a ordonné à ses éléments de tabasser une professionnelle de sexe qui a refusé de coucher avec lui sans préservatif; dans un carré minier à Bendera. Cet événement s’est produit en territoire de Fizi à la frontière entre la Province de Tanganyika et le Sud-Kivu.

La Société civile de Nyange explique à Laprunellerdc.info que les faits ont eu lieu le 27 avril dernier à 10 kilomètres de cette cité.  La victime, une professionnelle de sexe, aurait été sollicitée par le commandant du bataillon se trouvant dans cette entité pour ses désirs sexuels.

Ne s’étant pas convenu de passer à l’acte avec ou sans préservatif; la femme remis l’argent à son client qui est le commandant du bataillon de Bendera et s’en est allée. 

Le commandant s’est alors senti humilié qu’il a envoyé ses hommes la nuit du même 27 pour appeler la fille. Celle-ci a été passée à tabacs par ces militaires jusqu’à faire une hémorragie, laisse savoir la société civile.

Le président de cette structure citoyenne indique par ailleurs que la victime dont l’état de santé s’est amélioré à ce jour, poursuit des soins dans une structure de la place.

La Société civile locale dit condamner avec la dernière énergie cet acte « ignoble » de violence faite à la femme et compte même déposer une plainte contre cet officier des FARDC. Une façon de réprimer et mettre en garde toute personne qui tenterait de s’en prendre aux femmes, qui du reste ont le droit de disposer de leur corps.

Judith Maroy

Etiquettes:

2 commentaires

  1. Ces genres des comportements au 21ème c’est vraiment étrangers parce qu’ici il y a des maladies sexuellement transmissible il lui faut se protéger

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.