Fizi : 3 personnes tuées et 3 kidnappées en juillet dernier (RLPC)

bulembo - nyarugabo - dycod - moyens plateaux - enock sebineza - affrontements - bibokoboko - activités kangovyo - Mboko-Butale-femmes-Banyamulenge-Buguma-Fizi Uvira-bases-Yakutumba-incursions-MSF Baraka-présumés-personnes-Fizi - assassinées - Lusenda
Village Bibokoboko en territoire de Fizi au Sud-Kivu. Ph. Laprunellerdc.info, illustration

Le réseau Local de Protection des Civils (RLPC) dit avoir enregistré 3 personnes tuées et 3 autres kidnappées à Fizi au Sud-Kivu; en plus des affrontements qui se sont intensifiés entre groupes armés et FARDC dans ce territoire, au cours du mois de juillet 2021.

Pour les cas de meurtre, l’organisation indique que le 10 Juillet 2021, un homme de 53 ans a été retrouvé mort. Le corps de cet enseignant à l’école primaire Aoci à Mboko, a été jeté dans un ravin non loin du terrain de foot Tusambe, en Secteur de Tanganyika à Fizi. Selon le RLPC, les raisons de ce décès sont restées incertaines malgré les enquêtes ouvertes par les autorités locales.

Un autre corps sans vie d’un homme a été retrouvé le matin 15 Juillet 2021 à Tulonge, en groupement de Babungwe Sud, collectivité secteur de Ngandja, Territoire de Fizi. Et dans la nuit du 17 Juillet 2021 vers 23 heures à Ecibé, dans le groupement de Basimukuma Sud, un homme a été assassiné par des hommes armés non autrement identifiés à son domicile.

En ce qui concerne les cas de kidnapping, le RLPC note qu’une fille de 12 ans a été kidnappée le 8 Juillet 2021 par des personnes inconnues à Swima, dans le Groupement de Babungwe Nord.

Plus tard, le 21 juillet 2021 dans un Kraal à Bibokoboko, dans les moyens plateaux de groupement Basimukinje en secteur de Mutambala, un berger qui gardait les vaches a été torturé et kidnappé par des présumes Maï-Maï Biloze Bishambuke. Et une autre fille de 8 ans a été kidnappée le 20 Juillet 2021 à Misisi, par des hommes armés non autrement identifiés.

Le RLPC demande aux autorités congolaises d’ouvrir des actions judicaires contre les tireurs des ficelles qui financent l’insécurité dans cette région, mais aussi d’identifier les présumés auteurs des différents crimes et les déférer devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.

Ngalo Byubwe Amato

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.