Festival Amani: le mouvement « Rien sans les femmes » plaide pour l’accompagnement de la femme dans la recherche la paix

Festival Amani: le mouvement « Rien sans les femmes » plaide pour l’accompagnement de la femme dans la recherche la paix
Le mouvement "Rien Sans les Femmes" en conférence de presse au Festival Amani à Goma. Ph. Laprunellerdc.info
208 Views

Le mouvement « Rien sans les femmes » prend part à la septième édition du Festival Amani, qui se tient depuis ce vendredi 14 février 2020 à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Selon cette organisation, l’objectif est de venir montrer le succès des femmes congolaises, et leurs forces, au niveau politique et au niveau des instances des prise des décisions.

Lola Ramon Bruquetas, cheffe de bureau chez « Rien sans les femmes »,affirme que les femmes congolaises ont plusieurs compétences, mais elles ont toujours besoin de l’appui des hommes, pour leur émergence.

Les femmes congolaises ont beaucoup des choses à exprimer sur différents plans, alors elles ont besoin même du côté des hommes pour plus des supports en ce qu’elles font, pour que la femme participe aussi aux instances des prises des décisions.” précise Lola

Pour elle, la paix ne peut pas être totale sans la présence de la femme.

Pour moi la paix ne peut pas être construite sans les femmes. La paix c’est ne pas seulement les soldats. La paix c’est le père, la mère, les enfants, bref toute la société. Nous avons des petites filles qui sont intelligentes, et qui peuvent mieux faire si on les comprend, il faut juste les écouter.” a-t-elle insisté.

Signalons que  c’est ce vendredi 14 février 2020 qu’a eu lieu l’ouverture officielle des activités de la 7ème édition du Festival Amani, qui se tient à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu.

Ppour cette première journée, il n’y avait pas beaucoup de monde par rapport aux éditons précédentes du Festival Amani à Goma. Certains observateurs croient que cela ferait suite aux différentes contestations de certaines organisations, ayant réclamé la délocalisation de cet événement pour d’autres parties de la province, comme Beni, qui subissent depuis plusieurs années, différentes formes d’atrocités.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )