Exploitation minière: l’Ambassadeur Zhu Jing exige que les sociétés chinoises se conforment aux lois congolaises

Zhu Jing sociétés chinoises
Antoinette N’samba Kalambayi, ministre des Mines et et Zhu Jing, ambassadeur de la Chine en RDC

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Populaire de Chine en RDC, Zhu Jing, exige que les sociétés chinoises qui sont en activité sur le territoire congolais, se conforment aux lois et règlements de la RDC.

Il l’a dit vendredi 27 août dernier, après l’audience lui accordé par la Ministre des Mines en RDC, Antoinette N’Samba Kalambay.

Selon Zhu Jing, la Coopération entre la Chine et la RDC, soit bénéficier davantage à l’économie congolaise; et à l’amélioration du bien-être social de la population de la RDC.

«La coopération entre la Chine et la RDC dans le secteur minier est très importante parce qu’elle est le pilier du partenariat stratégique sino-congolais. Mais aussi, c’est le secteur minier qui revêt un caractère gagnant-gagnant de la relation bilatérale Nous avons discuté ensemble sur comment nous pouvons renforcer davantage cette coopération dans le secteur minier, et pour que notre coopération bénéficie davantage à l’économie congolaise et à l’amélioration du bien-être social de la population congolaise. J’ai réitéré auprès de Madame la Ministre la position constante du Gouvernement chinois, qui lui-même demande et exige que les sociétés chinoises qui sont en activité sur le territoire congolais, se comportent conformément aux lois et règlements congolais,» a-t-il déclaré après l’audience.

Cette déclaration intervient dans un contexte tendu entre les sociétés chinoises et les populations locales, dans différentes entités de la RDC. Plusieurs organisations intervenant dans le secteur minier n’ont cessé d’accuser ces sociétés de ne pas respecter le code minier congolais, notamment en ce qui concerne les autorisations d’exploitation, le respect des cahiers de charges signés avec les populations locales, ou encore la destruction de l’environnement.

Les sujets chinois sont également accusés de plusieurs formes de violation des droits humains dans les sites d’exploitation minière. C’est entre autre le non-respect du Code de travail, ou encore le traitement «inhumain» de leurs employés congolais.

L’Ambassadeur de Chine Zhu Jing a rencontré jeudi 26 août dernier, à ce sujet, le Ministre congolais des droits humains, Fabrice Puela. Il dit avoir échangé avec ce dernier, sur la promotion des droits humais.

«Il s’agit d’abord d’une visite de courtoisie, mais aussi une séance de discussion pour parler de la coopération entre la Chine et la RDC sur la promotion des droits humains. C’est également un échange d’expériences car nous sommes d’accord que pour faire la promotion des droits humains, il faut laisser à chaque état la liberté de choisir son propre modèle. Il faut dire aussi que les coopérations économiques et sociales entre la Chine et la RDC sont très importantes, parce qu’avec ces coopérations pragmatiques on crée des conditions favorables à la promotion des droits humains,» dit Zhu Jing.

Et d’ajouter : L’objectif c’est de renforcer cette coopération en travaillant d’avantage avec la RDC. Comme je le disais, la coopération sino-congolaise est une coopération gagnant-gagnant. Cette coopération est globale, ce ne sont pas seulement les infrastructures, il s’agit d’une coopération qui couvre tous les domaines, économiques, sociaux et politiques. L’objectif de la coopération sino-congolaise est de permettre à la population d’avoir une vie meilleure, et c’est cet objectif qui m’amène aujourd’hui chez Monsieur le ministre,» a-t-il signifié.

Museza Cikuru

Etiquettes:

2 commentaires

  1. Vous allez dire ces insolites quand nous aurons égorgé 100 chinois à Mwenga. Feu rouge attention à Mwenga nous sommes fatigués

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.