Eruption du Nyiragongo: Sama Lukonde est arrivé à Goma, avec 12 ministres

Sama Lukonde
Sama Lukonde avec le Gouverneur militaire du Nord-Kivu à Goma, juin 2021

Le Premier Ministre Sama Lukonde est arrivé à Goma au Nord-Kivu, ce samedi 5 juin 2021. Au pied de l’avion, il a été accueilli par le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, Constant Ndima.

Le Chef du Gouvernement conduit une délégation de 12 ministres, qui ont fait le déplacement de Goma afin d’évaluer la situation sur le terrain, après l’éruption du volcan, survenue le 22 mai dernier;

Avec les autorités provinciales, Jean-Michel Sama Lukonde compte renforcer l’intervention du Gouvernement face à cette situation humanitaire.

Ce vendredi 4 juin, l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) a indiqué qu’il continue de noter une diminution continue du nombre et de la magnitude des tremblements de terre dont la plupart ne sont plus ressentis dans la ville de Goma. Les mouvements de retour des populations vers Goma continuent de s’intensifier sur plusieurs axes, et ce malgré le fait que les autorités provinciales du Nord-Kivu n’aient pas donné le mot d’ordre sur un retour des populations vers les quartiers situés dans la « zone rouge ».

Selon l’aperçu rapide de l’initiative REACH, certaines personnes déplacées au Rwanda n’arriveraient pas à passer la frontière pour se rendre en RDC, faute de documents d’identité ou d’autorisation par les autorités frontalières. Dans la ville de Goma, plusieurs personnes continuent à rapporter des cambriolages dans certains quartiers de la ville et ont demandé aux autorités de renforcer les patrouilles nocturnes.

Le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR), en tant que chef de file du cluster abris, a commencé à évaluer et à cartographier les besoins en abris à Goma en prévision du retour attendu des personnes. Plus de 4 000 familles ont perdu leur maison et au moins 1 000 maisons doivent être réparées.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.