Eruption du Nyiragongo: des déplacés de Goma qui ont perdu leurs maisons sont restés à Sake

archevêques- Pasi na yo déplacés-UNICEF CICR
Des enfants déplacés après l'éruption à Goma ©UNICEF

Le retour des déplacés de Goma, suite à l’éruption du volcan Nyiragongo, a officiellement débuté mardi dernier à Sake dans la province du Nord-Kivu. Cependant, le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires note que certaines personnes déplacées; notamment celles qui ont perdu leurs maisons lors de l’éruption volcanique; sont restées à Sake n’ayant pas de logement à Goma.

Le Premier Ministre, lors de son passage à Goma, a formellement interdit aux habitants de construire sur les nouvelles laves de volcan. Il a promis que des logis seront construit pour les habitants ayant perdu leurs habitations; dans un site qui sera choisi par le Gouvernement.

En attendant, OCHA précise dans un Communiqué publié ce mercredi 9 juin; que les autorités locales à Sake se sont engagées à regrouper ces personnes vers un centre collectif; et à renforcer leur protection.

Selon la Protection civile du Nord-Kivu, la distribution de l’assistance du Gouvernement annoncée par le Premier Ministre; se fera dans les différents quartiers de la ville de Goma auprès des personnes retournées.

Les humanitaires restent mobilisés 

En ce moment, la Division des affaires sociales du Nord-Kivu, l’UNICEF, la Croix-Rouge de la RDC, ainsi que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR); continuent de travailler en étroite collaboration dans le cadre de l’identification, l’assistance et la réunification des enfants non accompagnés.

Un système de vérification des alertes et des données a été mis en place avec les acteurs clés; pour garantir un suivi efficace de la situation des enfants. Au 8 juin, 1.340 enfants ont été identifiés, dont 1.101 déjà été réunifiés.

La Croix-Rouge de la RDC et le CICR ont installé six cabines téléphoniques à Minova, Shasha, Sake, Mugunga, Goma et Munigi; permettant à toute personne ayant perdu contact avec un proche durant l’éruption du volcan Nyiragongo de passer un appel téléphonique.

Faisant suite à la demande de l’UNICEF, OCHA rappelle que les directeurs provinciaux de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique du Nord-Kivu 1; Nord-Kivu 3 et Sud-Kivu 1 ont instruit les chefs d’établissement d’inscrire systématiquement les enfants déplacés; dans les écoles situées dans leurs lieux de déplacement.  L’UNICEF a aussi demandé de libérer des écoles occupées par les personnes déplacées sur les axes Sake, Karuba et Rubaya. 18 des 54 écoles occupées ont déjà été libérées.  

Des organisations humanitaires (HERKS, CICR, Action Contre la Faim, Tearfund, Caritas, NCA/YME, Médecins Sans Frontières Hollande); continuent d’approvisionner en eau potable les quartiers nord et nord-est de la ville de Goma; dont le réseau de distribution d’eau a été endommagé lors de l’éruption volcanique. Chaque jour, 105.333 personnes bénéficient de 730 m3 d’eau transportés par des camions-citernes. 

Le 7 juin, Tearfund a distribué 300 kits articles ménagers essentiels et eau, hygiène et assainissement aux ménages déplacés dans le quartier Mugunga. La distribution s’est poursuivie ce 8 juin pour près de 200 ménages supplémentaires. L’organisation avait déjà distribué 650 kits à Sake entre le 1 et le 3 juin 2021.

UNICEF à travers le partenaire Pronanut, a commencé l’approvisionnement en intrants nutritionnels; et autres matériels pour la prise en charge de 1.100 bénéficiaires de la malnutrition aigüe sévère; dans les 11 aires de santé de la zone de santé de Nyiragongo.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.