Éliminatoires Coupe du monde: voici pourquoi le match Argentine-Brésil a été suspendu à la 5ème minute

argentine
Le Brésilien Neymar et l'Argentin Rodrigo De Paul protestent pendant le match à Sao Paulo, le 5 septembre 2021. © AP

Le match qui opposait le soir de ce dimanche 5 septembre 2021 l’Argentine de Messi au Brésil de Neymar a été suspendu dès la 5ème minute de jeu par la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL), suite à un imbroglio sanitaire.

L’agence sanitaire brésilienne Anvisa est entrée sur le terrain brésilien pour interrompre la rencontre, à cause de quatre joueurs argentins, venus d’Angleterre, qui n’auraient pas respecté la quarantaine imposée.

Les agents sont intervenus pour violation présumée du protocole sanitaire anti-Covid en vigueur au Brésil. Quatre joueurs de l’Argentine évoluant en Angleterre ont été ciblés : le milieu offensif Emiliano Buendia (Aston Villa), le milieu de terrain Giovanni Lo Celso (Tottenham), le gardien de but Emiliano Martinez (Aston Villa) et le défenseur Cristian Romero (Tottenham).

Ces derniers devaient se soumettre à une quarantaine, ayant voyagé en Angleterre ou depuis l’Angleterre, lors des quatorze derniers jours : chose qui n’a pas été faite par ces argentins.

Ce choc était très attendu pour les amoureux du ballon rond, car ça devait être le grand choc du week-end en Amérique du Sud. Un vrai classico entre Brésil-Argentine, mais aussi des retrouvailles après la finale de la dernière Copa America qui a vu les coéquipiers de Lionel Messi sacrés champions d’Amérique face à ceux de Neymar.

L’Anvisa avait bien annoncé dimanche dans la journée, le protocole à suivre pour ces joueurs, et les avaient accusé d’avoir fourni des  fausses informations, dans le formulaire d’entrée dans le pays.

Malgré l’avertissement adressé, le sélectionneur argentin Lionel Scaloni a bien aligné Lo Celso, Martinez et Romero. Leur présence sur le terrain a entraîné l’intervention de l’Anvisa à l’Arena Corinthians.

Les joueurs de l’Argentine, furieux après cette interruption, ont décidé de quitter le terrain. Ils ont fait savoir qu’ils refusaient de jouer si certains d’entre eux étaient mis de côté.

Une heure après la suspension du match, la CONMEBOL a annoncé que sur décision de l’arbitre, le match organisé par la Fifa entre le Brésil et l’Argentine pour les éliminatoires de la Coupe du monde est suspendu. «L’arbitre et le commissaire du match soumettront un rapport au comité disciplinaire de la Fifa, qui déterminera la marche à suivre. Ces procédures sont strictement conformes à la réglementation en vigueur,» dit-elle.

Cette suspension a laissé couler encre et salive, non seulement pour les joueurs, mais aussi les sélectionneurs. Si l’entraîneur argentin Lionel Scaloni a réagi à chaud sur cet évènement au micro de médias argentins, son homologue brésilien Tite n’a pas hésité à exprimer le fond de sa pensée directement à l’Agence nationale de surveillance de la santé.

Après l’entrée des membres de l’ANVISA sur le terrain à la 4ème minute, le sélectionneur auriverde a crié en leur direction : «vous aviez 72 heures avant le match… et vous le faites au moment du match». Une remarque semblable à celle de Lionel Messi sur la pelouse, s’insurgeant contre le temps pris pour décider du sort des joueurs argentins n’ayant pas respecté le protocole sanitaire.

Il est à noter que l’Angleterre, touchée par la pandémie de Covid-19, fait partie des pays sur la liste rouge du Brésil. Depuis le 23 juin, toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud ou d’Inde est interdite d’entrée sur le territoire brésilien, pour éviter la propagation de variants du Covid-19.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.