Ebola: 24 des 29 zones de santé n’ont pas enregistré de cas depuis plus de 21 jours (J.J Muyembe)

18 Views

Le Secrétaire technique du Comité multisectoriel de l’épidémie de la Maladie à virus Ebola, le Professeur Jean-Jacques Muyembe Ntamfum, a présidé ce samedi 14 décembre 2019 à Kinshasa une conférence de presse sur l’évolution de l’épidémie à la Maladie à virus Ebola qui touche la RDC dans ses provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, et de l’Ituri depuis le 01 août 2018.

Selon le bulletin quotidien du Comité multisectoriel de riposte à Ebola, Jean-Jacques Muyembe a affirmé au cours de cette conférence de presse, que les attaques de la base des agents de la riposte, intervenues dans la nuit du 27 au 28 novembre 2019 à Biakato dans la zone de santé de Mandima en Ituri, ont fait revenir l’épidémie en arrière, alors qu’elle était presqu’à sa fin.

Celui-ci a, à cet effet, souligné que sur les 29 zones de santé reparties dans les trois provinces touchées par l’épidémie, 24 n’ont plus déclaré la présence du virus Ebola depuis plus de 21 jours. Il dit s’en remettre au ministre de la santé et à l’OMS pour voir dans qu’elle mesure déclarer partiellement la fin de l’épidémie pour ces zones.

Il précise qu’actuellement les efforts seront déployés vers Biakato et Lwemba dans la zone de santé de Mandima, deux points chauds qui constituent des actuels principaux foyers épidémiques, afin d’y concentrer la riposte pour mettre fin rapidement à cette dixième épidémie.
Muyembe rappelle qu’il s’est rendu personnellement à Biakato, où il a parlé avec la communauté locale, qui selon lui, est consciente de l’existence de l’épidémie et de la menace qu’elle représente, et souhaite non seulement le retour effectif des agents de riposte, mais aussi la vaccination de toute leur population.

De ce fait, il plaide pour le renforcement de la sécurité des équipes sur terrain pour une bonne reprise des activités de la riposte, afin de voir si la population locale peut fêter Noël sans crainte de l’épidémie.

“Nous souhaitons que nos amis à Lwemba et Biakato fêtent la Noël et la nouvel’an dans la paix sans crainte de l’épidémie. C’est difficile de faire des prévisions en précisant la date parce que cela ne dépend pas seulement de nos capacités scientifiques de surveillance ou de lutte, mais aussi de la sécurité de nos équipes qui sont sur terrain pour traiter les malades et vacciner la population”, a déclaré le Professeur Muyembe.

Depuis le début de l’épidémie jusqu’au 13 décembre 2019, le cumul des cas est de 3.344, dont 3.226 confirmés et 118 probables. Au total, il y a eu 2.212 décès, parmi lesquels 2.094 confirmés et 118 probables.

Depuis le début de l’épidémie, 1089 personnes ont été guéries, alors que 496 cas suspects sont en cours d’investigation.

Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018 avec le vaccin rVSV-ZEBOV, 257 195 personnes ont été vaccinées, parmi elles 1.890 vaccinées, jusqu’au vendredi 12 décembre 2019 avec le deuxième vaccin Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo (Johnson&Johnson) dans les deux Aires de santé de Karisimbi à Goma.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés aux points de contrôle sanitaire, jusqu’au 12 décembre 2019 est de 125.857.190,dans les 109 points d’entrée et points de contrôle sanitaire qui ont été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.

Museza Cikuru

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )