Donald Trump attaque la Chine et insiste: «une ONU efficace doit combattre les vrais problèmes du monde»

démocratie-nouvelles-règles-
Donald Trump

A l’ouverture du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies ce mardi 22 septembre 2020, le Président américain, Donald Trump; a livré une attaque en règle contre la Chine et vanté la supériorité militaire et les succès diplomatiques des Etats-Unis.

«Soixante-quinze ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et la fondation des Nations Unies; nous sommes une nouvelle fois engagés dans une grande lutte mondiale »; a alerté M. Trump dans une allocution vidéo diffusée dans la salle de l’Assemblée générale. « Nous avons mené une bataille féroce contre l’ennemi invisible – le virus chinois – qui a fait d’innombrables victimes dans 188 pays », a-t-il ajouté, en référence au nouveau coronavirus qui a fait son apparition en Chine fin décembre 2019.

Le 45e Président des Etats-Unis estime que Pékin doit rendre des comptes pour la propagation mondiale de la Covid-19. Il a également accusé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – agence onusienne dont se sont retirés les Etats-Unis cette année; d’être « pratiquement contrôlée par la Chine » et appelé l’ONU à tenir le gouvernement chinois « responsable de ses actes ».

M. Trump a également accusé le gouvernement chinois de pratiquer des « décennies d’abus commerciaux »; et d’être responsable de détruire l’environnement, en polluant les océans et l’atmosphère. « Les émissions de carbone de la Chine sont presque le double de celles des États-Unis, et elles augmentent rapidement », a-t-il dit.

Lire aussi Donald Trump compte demander des réparations à la Chine, pour les dommages causés par le Coronavirus

A ceux qui critiquent le retrait américain de l’Accord de Paris sur le climat, Donald Trump a répondu que les Etats-Unis; réduisent leurs émissions de carbone « plus que n’importe quel autre pays visé par l’accord ». « Ceux qui attaquent le record environnemental exceptionnel de l’Amérique; tout en ignorant la pollution endémique de la Chine ne s’intéresse pas à l’environnement. Ils veulent seulement punir l’Amérique et je ne le supporterai pas », a-t-il dit.

« Si l’ONU veut être une organisation efficace, elle doit se concentrer sur les vrais problèmes du monde »; a insisté M. Trump, citant le terrorisme, l’oppression des femmes, le travail forcé, le trafic de drogue, la traite d’êtres humains et l’esclavage sexuel; la persécution religieuse et le nettoyage ethnique des minorités religieuses. « L’Amérique sera toujours un chef de file en matière de droits de l’homme », a-t-il ajouté.

Selon le Président des Etats-Unis, « la prospérité américaine est le fondement de la liberté et de la sécurité partout dans le monde ». Donald Trump a loué le bilan économique de son administration;- « en trois ans, nous avons construit la plus grande économie de l’histoire – et nous le faisons rapidement encore » – et la supériorité militaire de son pays – « nous avons l’armée la plus puissante du monde », se vantant d’avoir consacré 2.500 milliards de dollars au budget militaire les quatre dernières années.

« En adoptant une approche différente, nous avons obtenu des résultats différents »

Devant l’Assemblée générale où il s’exprimait pour la quatrième année de suite, M. Trump a insisté sur les réussites de sa politique étrangère. Il a ainsi vanté la revitalisation de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) « où d’autres pays paient désormais une part plus juste ».

Concernant l’Amérique latine, il a mis au crédit de son administration la conclusion de « partenariats historiques » avec le Mexique, le Guatemala, le Honduras et le Salvador; pour mettre fin au trafic d’êtres humains et rappelé que son pays est « aux côtés des peuples de Cuba, du Nicaragua et du Venezuela dans leur lutte juste pour la liberté ».

Sur le Moyen-Orient, le Président des Etats-Unis s’est félicité d’avoir décidé le retrait américain du « terrible accord nucléaire iranien »; et d’avoir imposé des « sanctions paralysantes au premier État commanditaire mondial de la terreur ». 

Le Président américain, candidat à sa réélection le 3 novembre prochain, a également mis à son crédit la signature de deux accords de paix entre Israël d’une part; et les Émirats arabes unis et Bahreïn d’autre part. « Ces accords de paix révolutionnaires marquent l’aube d’un nouveau Moyen-Orient », a-t-il affirmé.

« En adoptant une approche différente, nous avons obtenu des résultats différents. Des résultats bien supérieurs », a-t-il assuré, ajoutant que les États-Unis s’emploient également à mettre fin à la guerre en Afghanistan.

Répétant devant l’Assemblée générale des Nations Unies sa vision de « l’Amérique d’abord »; M. Trump a déclaré que son pays « accomplit (son) destin en tant qu’artisan de la paix. Mais c’est la paix par la force ».

Avec Onu Info

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.