Djugu: plus de 5.000 déplacés enregistrés à Mungwalu vivent sans assistance

attaque-société alimentaire-Mungwalu déplacées alimentaire
Des déplacés en province de l'Ituri

Plus de 5 mille déplacés campés à Mungwalu, fuyant les affrontements dans différentes entités du territoire de Djugu en Ituri, vivent sans assistance depuis 3 mois déjà.

Cette information est livrée par la Coordination de la Société Civile de Mungwalu, une zone minière située à plus au moins 85 kilomètres au Nord de la ville de Bunia.

Cette structure citoyenne rapporte que plus de cinq mille déplacés vivent à ce jour sans assistance, que ce soit de la part du gouvernement ou des organisations non gouvernementales intervenant dans les affaires humanitaires.

Chérubin Nkuku Ndilawa, Coordonnateur de cette structure, lance un cris de détresse au près deces derniers, afin qu’ils puissent se pencher sur la situation précaire que traversent ces déplacés.

«Les déplacés de Mungwalu, jusqu’à présent il n’y a pas encore un site qu’on a réservé pour leur sort. Leurs conditions de vie sont précaires et il n’y a pas d’intervention du côté gouvernement ou encore du côté des humanitaires jusqu’à présent. Depuis août jusqu’à ce jour, il n’y a pas d’assistance en faveur de ces déplacés,» nous confie Chérubin Nkuku dans un entretien téléphonique.

«Nous avons déjà plus de 5.000 déplacés qu’on a déjà enregistré et leur nombre peut atteindre déjà 7.000 avec les nouveaux venus. Il y a aussi plus de 2.000 enfants,» dit-il, expliquant que la commune rurale de Mungwalu enregistre de plus en plus des déplacés de guerre des attaques armées orchestrées jusqu’à ce jour en Ituri, par des groupes armés encore actifs malgré l’état de siège décrété depuis mai 2021.

John Mary Ndika à Kpandroma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.