Députés à Mwenga : qui veut-on protéger par des missions non préparées et précipitées ?

missions - des-acteurs-sociaux-Nicolas Kyalangalilwa-Société Civile
Le Pasteur Nicolas Kyalangalilwa, Coordonnateur de la DYCOD Sud-Kivu

Des interrogations au Sud-Kivu alors que l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo a dépêché une délégation de quelques députés nationaux pour une mission à Mwenga afin de se rendre compte de la situation de l’exploitation minière dans cette entité.

C’est par exemple le Pasteur Nicolas Kyalangalilwa qui s’est confié à LaPrunelleRDC.info ce mercredi 8 Septembre 2021.

Lire aussi: ORC Sarl dénonce «des fausses informations» l’accusant d’exercer illégalement ses activités minières à Mwenga

Il explique par exemple que le dossier de l’exploitation minière illégale par les sociétés chinoises à travers les coopératives minières ne concerne pas seulement Mwenga. L’exploitation se fait dans les territoires de Fizi, Uvira, Mwenga et Shabunda (Chefferies de Lwindi, Basile, Wamuzimu et Wakabango).

« La mission parlementaire devrait étendre sa compétence territoriale sur les territoires de Shabunda, Uvira et Fizi au risque de faire le même travail plusieurs fois. La présence des élus de Mwenga et Shabunda ( Fizi et Uvira) parmi les missionnaires serait nécessaire à cause du droit des peuples sur leurs territoires et leurs ressources naturelles », appelle-t-il.

Lire aussi: Exploitation «illicite» des minerais à Mwenga: l’Assemblée Nationale dépêche une délégation de 8 députés

Fortement engagé dans la réclamation des droits des populations locales affectées par cette exploitation minière, Nicolas Kyalangalilwa veut à tout prix y voir clair. Toutes les missions non préparées et précipitées ne profitent qu’aux seuls mafieux.

« Il faut aussi que la commission soit mixte (les 3 pouvoirs : exécutif, judiciaires et législatif : chambre haute et basse). Qu’est-ce qu’on cherche à cacher ? Qui veut-on protéger par des missions non préparées et précipitées ? », s’est-il interrogé.

Il faut dire qu’au Sud-Kivu, plusieurs personnalités sont accusées à tort ou à raison d’être fortement impliquées dans les activités de plusieurs sociétés minières dans le territoire de Mwenga. Des personnalités qui pourraient avoir eu des soutiens des autorités au niveau provincial.

Lire aussi: Sud-Kivu: après leur mission, 8 députés provinciaux soutiennent que «ce qui se passe à Mwenga est une rébellion»

Pour des nombreux leaders sociaux et activistes, toute action précipitée pour chercher à sauver des ténors de ces activités illicites à Mwenga et ailleurs est de nul effet. Nombreuses personnalités promettent d’aller au-delà en dénonçant nommément des complices de ce supplice imposé aux habitants de Mwenga et d’ailleurs. Les prochaines heures pourraient-elles être déterminantes?

Jean-Luc M.
Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.