COVID-19 : comment prévenir des troubles psychologiques durant la période de confinement ? (Marc Ombeni)

Marc Ombeni-Covid-19, troubles psychologiques
Marc Ombeni, Psychologue clinicien à l'Hôpital de Panzi.

Marc Ombeni est Psychologue clinicien à l’Hôpital Général de Référence de Panzi de Bukavu. Dans cet extrait que Laprunellerdc.info vous propose en forme de Tribune, il explique comment prévenir des troubles psychologiques durant la période de confinement dans le pays et ailleurs dans le monde. (Tribune)

« COVID-19 : comment prévenir des troubles psychologiques durant la période de confinement ?

Maintenant que l’humanité est en train de vivre une période très pénible suite à la situation de la pandémie du Covid-19, qui fait parler d’elle en laissant des traces aussi physiques que psychiques suite aux nombreuses pertes en vies humaines et la peur liée à l’éventualité d’une contamination, je me rends à l’évidence en essayant de communiquer un tout petit peu sur « le risque de développer un ou des troubles psychologiques » pendant cette période de confinement, mais aussi et surtout, les moyens de prévention.

En effet, le confinement, et le contexte actuel, peuvent renforcer les occurrences d’apparition des troubles anxieux  chez plusieurs personnes et peuvent provoquer des symptômes tels que : l’irritabilité, l’insomnie, une peur intense, des difficultés de concentration, des inquiétudes permanentes, la résignation, etc.

Que faire alors pour aller mieux ?

Valider ses émotions: Les identifier et les connaître, mais aussi les accepter. Il est tout à fait normal de sentir anxieux dans cette situation d’incertitude.

Limiter les réseaux sociaux et médias : on doit faire une sélection volontaire des informations pertinentes à suivre. Pas tout, car c’est dangereux pour la santé mentale. « Trop d’informations tuent l’information et accroît la désinformation », dit-on.

Normaliser l’anxiété sans céder à la panique : Afin de normaliser et accompagner ses émotions, on a besoin d’appliquer des outils de gestion adaptés tels que :

Pratiquer régulièrement des exercices de respiration et de méditation.

Pratiquer des exercices de relaxation.

Lire aussi: RDC: le CICR appelle à faire de la santé mentale une priorité en terme de secours dans les zones en conflit

Garder contact avec son entourage, famille et collègues ; s’adonner aux pratiques religieuses (tout en respectant les consignes de prévention mises en place par les autorités). Tout ceci sert à limiter le sentiment de solitude.

Prendre du temps pour vous est très nécessaire.

Réduire l’ennui et la frustration en pratiquant une activité qu’on aime bien pratiquer.

Garder une bonne hygiène de vie : faire une activité physique.

Marc Ombeni 

Psychologue clinicien à l’Hôpital Général de Référence de Panzi« 

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.