Coronavirus à Bukavu, des habitants dans la dénégation

Coronavirus à Bukavu, des habitants dans la dénégation
280 Views

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu a confirmé ce lundi, la présence de deux cas de coronavirus à Bukavu. Cette annonce a été diversement interprétée par les habitants, dont bon nombre n’y croient pas.

«Le coronavirus est une invention des autorités pour avoir le financement». Voilà ce que l’on peut entendre dans les rues de  la ville de Bukavu. Cette phrase montre qu’ils sont nombreux au sein de la population qui ne croient pas encore à l’existence de cette maladie. Surtout à sa présence dans la ville de Bukavu. «Cette maladie ne peut pas arriver chez-nous. C’est une maladie des blancs», dit une femme vendeuse des fretins.

D’autres encore pensent qu’il s’agit d’un complot des blancs contre les noirs. Comme nous avons pu l’entendre de la bouche d’un passager dans un tricycle appelé «Bajaj». « Le coronavirus est une histoire des blancs pour nous exterminer », dit-il.

Sont nombreux ces genres des messages. Ils circulent dans la ville de Bukavu et dans des réseaux sociaux. Ils sont en quelques sortes, à la base de la non prise en compte des mesures de protection mises en place par les autorités.

 Comme si cela ne suffisait pas, un message audio circule depuis ce lundi sur les réseaux sociaux. Il s’agit de la voie d’un homme se présentant comme le premier cas testé positif dans la ville.

Sur cet audio on peut entendre l’homme en question indiquant qu’il n’est pas malade. Il dit ne pas croire aux résultats du test et en demande un nouveau. Des tests pourtant confirmés par l’Institut National Recherche Biomédical (INRB).

La résistance qui rappelle Ebola

La maladie à virus Ebola est apparue à Beni en août 2018. Lors de son apparition, il s’était observé une résistance de la population qui ne croyait pas à son existence.

Certains parlaient d’un complot monté contre les habitants de Beni, afin de les exterminer. Des centres de traitements ont été maintes fois attaqués, et des personnels soignants .

Ceci a eu comme conséquence l’aggravation de la maladie, avec plus de 2.500 des personnes tuées sur plus de 3.500 cas enregistrés.

Le monde des résistants?

En effet, face à cette pandémie, ces habitants de Bukavu ne sont pas les premiers, car plusieurs autres dans le monde, à tort ou à raison, estiment que ces sont des virus préfabriqués par des puissances, pour combattre les autres. Mais dans le cas où cette hypothèse serait vraie, ce n’est en tout cas pas pour l’instant Bukavu, la RDC, ou encore moins l’Afrique qui devrait se plaindre, car ayant le bilan le plus réduit du monde.

Avec plus de 164.000 cas confirmés aux Etats-Unis et plus de 3.000 morts, on ne peut prétendre que le pays de Donald Trump ait confectionné le covid-19. Ce ne sera encore pas l’Europe, qui détient aujourd’hui le plus grand nombre de morts, comme en Italie où on dénombre ce mardi plus de 11.000 décès et plus de 101.000 cas confirmés. Non plus l’Asie, qui a également plusieurs pays touchés, parmi eux la Chine qui a fait plus de 3.000 décès et plus de 82.000 cas confirmés, et l’Iran qui a plus de 2.800 morts.

Face à cette évidence, beaucoup soutiennent que la population devrait voir cette maladie comme tant d’autres, en se protégeant par le respect des mesures de prévention. Selon un agent de l’OMS, il y a plus graves que le coronavirus, comme la Tuberculose, qui a tué 1,5 million de personnes, dans la seule année de 2018. Selon lui, cette maladie tue chaque jour, plus de 4.000 personnes, et n’est pas pourtant très politisée comme le Coronavirus.

La sensibilisation, une arme efficace

Afin d’endiguer la maladie à Ebola, les autorités sanitaires ont beaucoup investi dans la sensibilisation. Des médias, des relais communautaires, des leaders d’opinion ont été mis en contribution pour en finir avec Ebola. Le résultat a été, la conscientisation de la population, et l’acceptation des soins.

Voilà une expérience qui devrait guider les autorités nationales que provinciales, afin d’amener la population à prendre conscience de l’existence et de la gravité de cette pandémie. 

Il faut dire que la ville de Bukavu a enregistré deux cas de covid-19 confirmés par INRB. Le nombre des cas de cette maladie est actuellement à 98 en RDC, et 8 décès. Quatre provinces sont touchées dont Kinshasa, l’Ituri, ainsi que le Nord et le Sud-Kivu.

Thomas Uzima

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Deddy 2 mois

    C’est vraie que le COVID-19 est déjà en RDC et peut-être même à Bukavu. Le respect des consignes d’hygiène est le plus efficace des toutes les mesures prisent par les dirigeants.
    Encore une fois, l’Afrique est victime et cible de la guerre économique entre les grands de ce monde, dont le gagnant aura sa main sur les richesses du monde en général et de l’Afrique/la RDC en particulier.

    Des fois, une arme peut se retourner contre son utilisateur. Est-ce une simple coïncidence que des livres, des filmes et certaines personnes parlent de ce fameux COVID-19 bien des années avant son apparition officielle ou publique en Chine?

  • Disqus ( )