Condamnation de Kamerhe: le Panel des Experts appelle le juge d’appel à répondre aux questions non explicitées

Panel Pierre OLIVIER Dieu- Cour Constitutionnelle - Kamerhe - 100 Jours - 13 ans -
Vital Kamerhe comparaît pour la deuxième fois dans le cadre du procès de 100 jours

Le Panel des Experts de la Société Civile en RDC, a réagi au jugement rendu samedi 20 juin dernier dans le cadre du procès des 100 jours, condamnant notamment Vital Kamerhe, ancien Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, à 20 ans de travaux forcés.

A travers un communiqué de presse ce dimanche, le Panel des Experts fait savoir qu’au cours de ce procès, le juge n’a pas répondu à un certain nombre d’attentes, vis à vis de l’opinion.

Cette organisation de la Société Civile, cite par exemple la portée de la notion « agir sur instruction du chef de l’État« , qui était même évoqué dans le jugement, mais que le tribunal n’a pas pu l’expliciter.

 »La porté de la notion Agir sur instruction du chef de l’État, entendue tout au long des l’instruction du reste, a été évoqué dans le jugement sans en dire plus, notion qui, par ailleurs, risque d’impacter négativement sur l’exécution des décisions urgentes sur le plan politique et administratif.’‘ indique-t-il.

Tout au long du procès, Vital Kamerhe a soutenu avoir adressé ses différentes correspondances, sur instruction du Président de la République.

Dans ce communiqué, le Panel des Experts de la Société Civile parle aussi de la condamnation de certaines personnes à la confiscation de leurs biens,  pourtant elles n’ont pas fait partie de ce procès.

Elle estime même que le prononcé des peines maximales, a été fondé sur des suppositions, et non sur des certitudes découlant des enquêtes profondément menées.

Lire aussi Condamnation de Kamerhe: les 4 grandes irrégularités soulevées par l’UNC

Le panel des experts garde espoir, et espère que le juge du degré supérieur, répondra valablement à ces préoccupations soulevées, afin de redorer l’image de la RDC dans le concert des nations.

 »Eu égard à ce qui précède, le Panel des experts de la Société Civile, gardien des valeurs démocratiques en RDC, reste perplexe sur ce jugement, et espère que le juge du degré supérieur qui sera saisi de cette affaire, répondra aux préoccupations soulevées afin de non seulement sceller un lien de confiance entre la justice et le peuple congolais, mais aussi et surtout redorer l’image de la RDC dans le concert des nations.’‘ fait-il savoir.

Irenge Bagenda

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.