Choléra à Misisi : plus de 30 cas et 10 décès déjà enregistrés

Misisi Société Civile
Misisi en territoire de Fizi au Sud-Kivu

Au moins 30 cas de Choléra ont été enregistrés dans les localités de Misisi et Lulimba, zone de santé de Kimbi-Lulenge, en territoire de Fizi au Sud-Kivu, depuis samedi 4 décembre dernier. Une dizaine de décès communautaires sont également rapportés.

Selon le médecin chef de zone, Dr Kenemo Cos, le seuil épidémique dans la zone de santé de Kimbi-Lulenge a été dépassé. Celui-ci affirme qu’à ce stade, il y a déjà 29 cas notifiés à Lulimba, et 4 à Misisi.

«C’est vrai qu’on a eu des cas de choléra dans la zone. Moi je ne peux pas déclarer une épidémie. C’est à l’autorité. Mais on a déjà dépassé le seuil pour déclarer l’épidémie dans la zone. Le choléra a commencé à Misisi dans le village de Miba. Des cas ont commencé à être notifiés aux environs de 20 heures. On avait enregistré d’abord 5 cas. Et on a référé 4 cas à Lulimba au centre hospitalier. Au tour de minuit des cas ont commencé à augmenter. Jusqu’au matin on avait déjà enregistré 21 cas à Lulimba, et 4 cas au niveau du centre de santé. Mais il y a eu quelques décès dans la communauté. Il y a donc eu autour de 10 décès communautaires. A cette heure il y a déjà 29 cas à Lulimba, et à Misisi il y a encore 4 cas,» déclare-t-il à Laprunellerdc.info ce lundi 6 décembre 2021.

Le Dr Kenemo Cos fait savoir qu’actuellement, sa zone de santé est en rupture en intrants qui devraient servir dans la prise en charge des personnes malades. Celui-ci plaide pour une intervention des autorités et des ONG partenaires.

«On a fait nos plaidoyers auprès de différents partenaires, notamment GIZ et MSF, mais aussi à notre hiérarchie pour nous aider en intrants. La zone de santé voisine nous a aidé avec quelques intrants qu’on a donné aux patients qui étaient à Lulimba. A l’heure où nous parlons il y a déjà rupture, mais il y a des intrants qui sont en cours de déploiement vers la zone de santé,» indique-t-il.

Lire aussi Fizi : une épidémie de Choléra fait une dizaine de morts à Misisi

Face à cette flambée des cas, le Médecin Chef de zone demande à la population de respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène. « C’est par exemple ne pas consommer l’eau qui n’est pas bouillie. Même les toilettes il faut les désinfecter. Si nous respectons les mesures hygiéniques, nous pouvons contenir ça et il n’y aura plus de cas,» indique-t-il.

Le Dr Kenemo Cos demande par ailleurs aux habitants de « ne pas transporter les personnes malades ou des personnes malades sur des motos de Misisi à Baraka ». «Cela peut rapidement propager l’épidémie,» dit-il.

De leur côté, des organisations de la Société Civile contactées ce lundi, dressent un bilan qui va de 12 à 17 personnes décédées en 24 heures à la suite de la notification de ces nouveaux cas de choléra, et plusieurs dizaines de cas rapportés.

Museza Cikuru

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.