CENI : Corneille Nangaa dit au revoir

au revoir - corneille nangaa
Corneille Nangaa, ancien Président de la CENI. Ph. Digital Congo

Le désormais ancien Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a dit au revoir à l’équipe avec laquelle il passé son aventure à la tête de cette institution d’appui à la démocratie. Il a souhaité également bon travail à la nouvelle équipe conduite par Denis Kadima, récemment entérinée par l’Assemblée Nationale et investit par le Président de la République.

Des adieux faits au cours d’une réunion, sa toute dernière bien sûr, tenue ce lundi 25 octobre 2021 au siège de cette institution à Kinshasa.

Lire aussi: CENI: sans les églises catholique et protestante, les Confessions religieuses ont désigné le remplaçant de Corneille Nangaa

Celui-ci a donc invité à cette occasion les cadres et agents de rester toujours engagés et collaborant avec la nouvelle équipe qui entre en fonction mardi le 26 octobre.

« Demain, mardi 26 octobre 2021, ce sera le tour de mon successeur, en la personne de Monsieur Denis Kadima Kazadi, de prêter serment. J’en profite pour leur présenter, à lui et à toute son équipe, mes vives félicitations. Je vous invite à soutenir le nouveau management même au-delà du soutien que vous m’avez apporté. En fait, vous faites partie des institutions, et en cette noble qualité, vous n’êtes pas des militants des partis politiques quelles que soient vos convictions personnelles. Soutenez donc le nouveau mangement et cela honorera la République », peut-on lire dans le compte rendu de cette réunion.

Et de poursuivre :

« Cette réunion est certainement la dernière que je tiens avec vous en qualité de Président de la CENI s’adressant aux cadres et agents de l’Institution. Tout en vous réitérant mes remerciements, je voudrais donc d’ores et déjà, vous dire au revoir et vous encourager à poursuivre avec le même dévouement votre tâche exaltante au service de la Nation ».

Lire aussi: «Je n’ai jamais été associé à une quelconque œuvre de corruption» Corneille Nangaa sur les sanctions des USA)

Corneille Nangaa cède le fauteuil à son successeur Denis Kadima après avoir dirigé cette institution et organisé des élections législatives et présidentielle en 2018. Des élections largement contestées par une partie de la classe politique et des organisations indépendantes de la Société Civile.

Héritier Bashige M.

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.