CAN/Cameroun 2022: la Tunisie tombe face au Mali (0-1)

maroc-Le stade Japoma de Douala au Cameroun
Le stade Japoma de Douala au Cameroun

Trois matchs ont été au programme mercredi 12 janvier 2022 pour la fin de la première journée de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun-2022.

A 15 heures, c’est la Tunisie qui a été face au Mali. Les deux équipes se sont montrées dangereuses en créant plusieurs occasions dans le match. A la première mi-temps, elles se sont séparées sur le score nul de zéro but partout.

Il a fallu le retour des vestiaires, pour qu’Ibrahima Koné ouvre le score, à la 48ème minute sur pénalty. Mais une insolite s’est passée durant ce match : l’arbitre a décidé d’arrêter le match à la 86ème minute, une situation qui n’a pas plu aux deux entraineurs, qui ont contesté la décision.

Après quelques minutes, l’arbitre revient sur sa décision et accepte de faire rejouer le match, qu’il ne fait pas arriver encore à terme puisqu’il le fait arrêter encore à la 89ème minute. 

C’est déjà l’un des moments forts de cette Coupe d’Afrique des Nations. Principale affiche du groupe, la rencontre entre la Tunisie et le Mali a connu une fin de match irréelle.

La faute à l’arbitre de la rencontre, qui a sifflé la fin du match dès la 85e minute. Semblant se rendre compte de son erreur, il a laissé le match se poursuivre avant d’arrêter définitivement les débats quelques minutes plus tard, avant même la fin du temps réglementaire.

Menés au score mais en supériorité numérique, (puis que El Bilal Touré, joueur du Mali a reçu un carton rouge à la 87ème minute) les Tunisiens n’ont pas manqué de clamer leur indignation, et ce d’autant plus qu’avec six changements, des contestations suite aux deux penaltys accordés en seconde période, les Aigles de Carthage pouvaient espérer un temps additionnel conséquent, plus les trois minutes que l’arbitre a tenté de faire jouer une fois rentrés aux vestiaires, les Tunisiens refusant de revenir sur le terrain et déposant une réclamation.

Et alors que la Confédération africaine de football (CAF) devrait rapidement examiner ce recours, les dirigeants tentent de comprendre l’incroyable erreur dont s’est rendu coupable Janny Sikazwe.

Une situation qu’Essam Abdel-Fatah, le patron des arbitres, a associée au soleil pour expliquer ce raté. Essam Abdel-Fatah a en tout cas expliqué au journaliste Tarek Talaat que Sikazwea a été victime d’une insolation, ce qui lui aurait fait perdre sa concentration.

L’insolation a été suffisamment sévère pour que l’arbitre Zambien soit conduit à l’hôpital pour y subir des examens.

Dans les autres rencontres, c’est la Guinée Equatoriale qui a perdu face aux Eléphants de la Cote d’Ivoire (0-1) dès la 5ème minute grâce au but de Max-Alain Gradel. La Mauritanie a quant à elle perdue face à la Gambie (0-1).

Abiud Olinde

Etiquettes:

4 commentaires

  1. l’arbitre central a fait un excellent travail pendant toute la 2e mi-temps. La main de balle sur la Tunisie s’est trompée, n’aurait pas dû avoir besoin du VAR pour appeler sur penalty contre le Mali, que la Tunisie a alors raté. Je ne suis pas d’accord avec le carton rouge contre le joueur malien, jaune oui. pas de temps supplémentaire était horrible

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.