Bukavu: une trentaine d’artistes formés sur l’art engagé pour le changement

artistes changement
des artistes de Bukavu en formation. Ph. Laprunellerdc.info

Une trentaine d’artistes de la ville de Bukavu prennent part à un atelier de formation de 3 jours, organisé par la Corporation des Artistes du Sud-Kivu (COASKI), sur l’art engagé pour le changement dans la société.

L’objectif est qu’à l’issue de ces assises qui ont débuté ce jeudi 19 août à Bukavu, ces artistes de différentes filières aient appris comment leur art peut contribuer au changement positif dans leur milieu.

Musiciens, rappeurs, slameurs, dessinateurs, humoristes et autres, la majorité des participants sont des hommes. Ce qui s’explique par le fait que plusieurs filles ne s’intéressent pas assez à l’art dans la province du Sud-Kivu.

Selon Espoir Bulangalire, l’un des organisateurs de cet atelier, plusieurs filles hésitent souvent à intégrer le domaine de l’art parce que les artistes sont parfois qualifiés de «voyous».

«Alors quand une fille qui s’engage dans l’art, les gens ont l’impression qu’elle n’est pas vraiment correcte. Et ainsi les filles sont de plus en plus rares au sein de notre métier. Mais c’est aussi l’objectif de ces assises, montrer aux artistes qu’au-delà des préjugés, ils ont une grande contribution à apporter dans la société pour le changement,» affirme-t-il.

Aucune description disponible.

Entant qu’artistes, Espoir Bulangalire explique qu’ils se heurtent très souvent à plusieurs problèmes, notamment liés à des espaces d’expression, ou même le manque de moyens financiers.

«Il y a parfois des restrictions abusives, on connait aussi le cas des artistes qui ont été menacés; ou même brutalisés à cause des œuvres qu’ils ont produites. Mais également le manque de reconnaissance du travail que nous faisons. C’est un travail qui est lourd, mais les retombés financières ne sont pas toujours au rendez-vous,» fustige-t-il.

Les artistes du Sud-Kivu demandent ainsi aux autorités de toujours les accompagner dans le travail qu’ils font, à travers la création des espaces d’expression artistiques; mais aussi s’impliquer davantage pour que leur statut soit pris en compte.

Signalons que cet atelier de formation qui se tient dans la salle Annunciata en commune d’Ibanda à Bukavu, sera clôturé le samedi 21 août 2021.

Amato Byubwe

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.