Bukavu : quand des convoyeurs des taxi-bus bousculent des clients

militaires-camions-femmes-Brasserie-Bukavu-convoyeurs-taxi-bus
Place de l'indépendance à Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info

Des convoyeurs des taxi-bus à Bukavu sont accusés de bousculer des clients qui veulent prendre ce moyen de transport en commun.

Afin de les inciter à monter dans leurs taxi-bus, ils se jettent sur les clients, deux ou trois receveurs; les tirant chacun de son côté. Malgré les contestations de ses derniers, ils se retrouvent pris dans un étau, dont ils ne savent pas se débarrasser.

« Ils ne nous laisse pas faire notre choix. Et ils ne regardent pas l’âge, ni le sexe de la personne, mais sans cause; ils se jettent sur vous, vous tirant par des habits. Ce n’est pas normal », dit le Révérend Daniel de l’église 40ème Communauté évangélique au centre de l’Afrique (CECA).

Une situation dénoncée par une passagère trouvée à la place de l’indépendance où elle attendait son transport. Elle parle de tracasserie, en indiquant avoir été victime de cette situation; où 5 convoyeurs s’étaient jetés sur elle en salissant ses habits.

« Leur travail est d’accueillir les clients qui doivent entrer librement et ne pas les bousculer. Des voleurs en profitent pour toucher dans des sacs et des poches pour voler », dit-elle.

Ce comportement des convoyeurs est visible à tous les arrêts de la ville de Bukavu; notamment à la place de l’indépendance, carrefour, Bagira, Nguba et autres.

Il faut dire que des abus avaient déjà été signalé à Essence-Major Vangu, à l’arrêt d’Uvira; où une femme avait été déshabillée par des convoyeurs qui se battaient pour qu’elle prenne leur bus.

Eric Bagalwa, habitant de Bagira, se questionne sur l’origine de cette façon de faire des convoyeurs; et qualifie leur comportement d’impolitesse. Il appelle les autorités ayant le transport dans leurs attributions de réorganiser ce secteur.

Élie Munike et Noëlla Bahizire

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.