Bukavu: plusieurs activités ont tourné au ralenti l’avant-midi de ce lundi

Boutique
Vue sur le marché dit "Baba Cingazi" généralement plein de monde à 10 heures. Ph. Laprunellerdc.info

L’appel à la ville morte annoncé ce lundi 11 mai 2020 dans la ville Bukavu par l’Union pour la Nation Congolaise Inter-Fédération du Sud-Kivu a été suivie à moitié dans l’avant-midi. Si certaines activités ont tourné normalement, d’autres ont carrément tourné au ralenti.

Plusieurs habitants, qui ont été visibles sur les grandes artères de Bukavu, ont vaqué paisiblement à leurs occupations. D’autres par contre n’ont pas bougé de leurs maisons.

Une manière de solidariser avec le président National de l’Union pour la Nation Congolaise, Vital Kamerhe, qui comparaît dans le dossier de détournement des fonds alloués aux travaux de 100 jours.

Le matin, au marché de Kadutu par exemple,  l’engouement n’était pas observé comme d’habitude.

Kadutu- activités
Vue sur un rayon dans le marché de Kadutu vers 10 heures. Ph. Laprunellerdc.info

La plupart des vendeurs  hésitaient d’ouvrir les portes de magasin. Ils disaient craindre les troubles, qui pouvaient occasionner des pertes de leurs marchandises. 

Les activités n’ont repris normalement que vers la fin de cet avant-midi. La majorité des dépôts ont été ouverts mais pas d’engouement de la clientèle comme d’habitude.

Sur les artères principales de la ville, certaines boutiques n’ont pas jusque-là ouvert les portes.

Les véhicules de transport en commun ne sont pas aussi nombreux comme d’habitude, mais d’autres circulent pour le transport en ville.

Il faut dire également que la sécurité a été renforcée sur plusieurs lieux publics de Bukavu. Policiers et militaires étaient visibles pour parer à toute éventualité. 

Irenge Bagenda Ibag

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.