Bukavu: Père Noël blessé, cet humoriste qui a marqué nos esprits le jour de Noël

83 Views

Ces photos d’un père Noël fracassé, triste, et blessé physiquement qui font la une des réseaux sociaux. 

L’homme sur ces photos n’est nul autre que l’humoriste Joyeux bin Kabodjo, résidant dans la ville de Bukavu, Sud-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Joyeux a en effet donné un spectacle de rue de dix minutes sur une de routes principales de la ville de Bukavu.  Déguisé en père Noël, celui-ci a fait dix minutes de silence assis sur la route avec sa pancarte  aux manuscrits que vous pouvez découvrir : «Joyeux Noël, à Beni on fait comment ? »

On dirait une façon pour le comédien d’interroger le conscient collectif. Ou simplement une façon pour lui d’appeler à la méditation, de dire une pensée pour cette ville meurtrie, ainsi penser à Beni en ces jours de festivités ?

L’artiste est-il tombé amoureux de la ville de Beni lors de son dernier passage à Beni en octobre au gala « Cheka Ovyo ovyo» ? Toutes ces questions qu’on se pose face à ces images d’un artiste incarnant Noël à sa façon.

Interrogé par Laprunellerdc.info quant à ce, il nous répond : «On ne sait pas faire semblant comme si le sang n’a pas coulé ou ne coule pas  dans cette partie de notre pays. Je crois que chacun devrait faire un geste à sa façon… En tant qu’artiste j’ai posé ma question, et comme un son de cloche j’espère retentir appelant à une méditation en ces moments de festivités ».

Capturé par «Sighted design», ce spectacle de rue a été une production de «Bukavu Explorer »

Pour Rappel, Joyeux Bin Kabodjo, est un artiste humoriste en résidence à l’Institut Français de Bukavu.  Il est celui à qui l’on doit l’humour dans sa forme actuelle à Bukavu. Il est l’initiateur de Bukavu Comédie club et patron du Festival Zéro Polémik.

Joyeux bin Kabodjo est également fondateur et animateur de Bukavu Comédie Club et initiateur du Festival international qui prône la cohésion sociale « Zéro Polémik » dont la deuxième édition s’est tenue en novembre dernier.

Depuis plus de cinq ans, il se fait également invité dans divers pays pour partager son savoir et  le “rire fraternel” dans la région des grands-lacs et  d’autres pays.

Joyeux bin Kabodjo n’est pas apparu sur une seule scène à Bukavu depuis la fin du festival «Zéro Polémik »,  (Son initiative) en novembre dernier.

Honneur-David Safari

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

COMMENTS

Wordpress (2)
Disqus ( )