Bukavu: «les déchets ne sont pas seulement une menace, ils constituent aussi une opportunité (Briquette du Kivu)

Briquette
produits de Briquette du Kivu vendus à Nyawera. Ph. Laprunellerdc.info

Le monde célèbre ce jeudi 18 mars 2021, la Journée mondiale du recyclage. A cette occasion, Laprunellerdc.info est allé à la rencontre de Briquette du Kivu; une entreprise qui œuvre dans la transformation des déchets biodégradables à Bukavu.

Celle-ci s’occupe de la gestion des poubelles de ménages, dépotoirs de marchés, en ramassant tout ce qui est déchets organiques et déchets plastiques. Avec les déchets plastiques, elle développe des verticots montables aux murs des maisons pour rendre la ville arable.

Murhula Zigabe, Directeur de Briquette du Kivu, tient à préciser que les déchets ne constituent pas seulement une menace; mais une opportunité pour les jeunes épris d’un esprit de créativité.

« Nous allons dans des poubelles, des marchés, et des ménages pour récupérer tous les déchets biodégradables. Ce sont les épluchures des cannes à sucre, des maïs et on les transforme en braises écologiques;  ou en Makala Safi qu’on vend déjà à certains ménages. On prend les bouteilles plastiques jetés par-ci par-là et on en fait des jardins verticaux; pour décorer des maisons qui n’ont pas d’espaces de disposer de verdure, » dit-il.

Lire aussi Bukavu : des habitants de Nyakavogo manifestent contre les déchets dans leur milieu

Pour lui, ces déchets peuvent être transformés en matière première. Il précise que la population a le choix soit de percevoir les déchets comme menace, ou les transformer pour les réutiliser.

Mais Murhula Zigabe ne rencontre pas que des succès. Il fustige le fait que ces déchets ne sont pas séparés au départ pour faciliter leur gestion. Si c’était séparé, ça permettrait à chaque recycleur de prendre la partie qui l’intéresse, dit-il.

Il renchérit en disant que la deuxième difficulté est liée au fait que la population n’est pas habituée à la réutilisation; car dans d’autres pays, on trie d’abord les déchets, pour récupérer tous ceux qui peuvent être recyclés; et le reste on le laisse à la Mairie qui a les moyens appropriés.

Le Directeur de Briquette du Kivu ne comprend pas aussi pourquoi les habitants de Bukavu ne consomment pas les produits locaux.

«Nous sommes les derniers consommateurs de nos produits, alors que si nous les consommions;  ça aiderait la province à maximiser les taxes et ça serait soutenir l’économie locale, » pense t’il.

Il lance ainsi un message aux habitants, pour que chacun participe afin de  rendre la ville de Bukavu propre. «Nous devons apporter une importance au recyclage car sans cela, Bukavu ne sera jamais propre,» dit Murhula Zigabe.

Signalons que la journée mondiale du recyclage existe depuis plus de 10 ans. Elle a pour but de sensibiliser la population à l’importance de recycler et d’informer cette dernière sur l’utilité des objets faits de matériaux recyclés; ainsi que sur les avancées de la science en matière de recyclage.

C’est aussi le moment de parler de l’importance du tri des déchets; qui joue un rôle essentiel dans le processus de recyclage. Le recyclage est vu comme une technique visant à réduire la consommation des ressources naturelles, en offrant aux matériaux une deuxième vie.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.