Bukavu: deux corps sans vie retrouvés ce samedi au quartier Ndendere

assaillants - dycod - manifestation - sud-kivu- justice populaire - Nyamugo-société civile - composante - confessions religieuses - Kadutu-Bukavu Ciriri
Vue sur une partie de la ville de Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info

Deux corps sans vie ont été retrouvés le matin de ce samedi 15 janvier 2022 au quartier Ndendere, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Selon la Société Civile communale d’Ibanda, l’un a été découvert sur avenue SINELAC, et l’autre sur avenue route d’Uvira.

David Cikuru, président de cette structure citoyenne, indique que le corps sans vie retrouvé sur avenue SINELAC est un garçon d’une trentaine d’années, habitant de l’Avenue Saio.

«Son corps était en train de flotter sur les eaux du Lac Kivu après quelques jours d’absence dans sa famille,» explique-t-il à LaPrunelleRDC.info.

Ce corps a été évacué au lieu du drame par les membres de sa famille et enterré aux cimetières de la Ruzizi, après autorisation des services de sécurité.

Le deuxième corps est celui d’un autre homme, père de 3 enfants, qui a été retrouvé dans un caniveau où il aurait été jeté par ses bourreaux.

David Cikuru s’indigne de cette montée en puissance du phénomène corps sans vie dans la ville de Bukavu. Il appelle les services de sécurité à intervenir dans l’urgence, afin de mettre fin à cette forme d’insécurité.

«Les gens continuent de mourir dans la ville de Bukavu et nous ignorons les mobiles. Les autorités nous disent chaque fois que les enquêtes sont en cours mais aucun aboutissement. Que les autorités en charge de la sécurité prennent les choses au sérieux, qu’ils nous sécurisent. On ne comprend pas comment dans une ville où se trouve la 33ème région militaire, la police, le service de renseignement, les gens soient tués comme ça du jour le jour,» s’indigne-t-il.

Lire aussi Bukavu : un corps sans vie retrouvé au quartier Cahi

Héritier Bashige M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.