Bukavu: des prêtres ligotés et une importante somme d’argent emportée à la Paroisse de Kadutu

Des bandits armés et cagoulés se sont introduits dans le presbytère de la Paroisse de Kadutu, la nuit de lundi à ce mardi 21 septembre 2021 aux environs de minuit, près du Commissariat de la Police de Kadutu, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Selon une source sur place, ces malfrats ont ligoté tous les 3 prêtres qui y étaient, les ont torturés; et ont emporté une importante somme d’argent, y compris les offrandes du dimanche, gardées par l’abbé-économe.

« On ne sait par quelle magie les voleurs se sont introduits dans le presbytère.  Ils étaient armés et cagoulés.  Personne ne pouvait les identifier. Ils sont entrés dans une chambre après l’autre et ont ligoté des prêtres qui s’y trouvaient. Seul l’abbé curé n’a pas été atteint parce qu’il était dans une autre pièce que la nôtre, » nous explique une source au sein de la paroisse de Kadutu.

Celle-ci déplore le fait que pendant deux heures d’opération,  il n’y a eu aucune intervention de la Police; qui pourtant se trouve à quelques mètres, voire, dans le même enclos que la paroisse Saint François Xavier de Kadutu.

Cette situation vient à nouveau renforcer la crise de confiance qui existe entre la population et les services de sécurité,  notamment la police. Selon plusieurs observateurs,  plusieurs fois des maisons des habitants ont été attaquées à quelques mètres de la police sans que celle-ci n’intervienne.

Par ailleurs, les paroisses catholiques continuent ces derniers temps à faire face à des attaques d’hommes armés dans la province du Sud-Kivu.

Les mois passés, c’était la paroisse de Ciherano qui a été visitée par ces malfrats. Ils ont tout pillé et profané même l’autel de cette dernière.

Peu après,  c’était la maison du Salut du père René l’exorciste ayant remplacé le père Ricardo, sur avenue industrielle. Là, la sentinelle avait été ligotée par des bandits, qui se sont introduits dans la maison et ont blessé les prêtres qui étaient présents.

Un peu plus tôt en mai cette année, la paroisse de Cahi à Bukavu, avait également été la cible des bandits armés, qui avaient réussi à s’introduire dans le Bureau du secrétariat de la Paroisse, et emporté argent et biens de valeur.

Judith Maroy 

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.