Bukavu: des militants PANADER exigent à leur tour la présence de leur parti dans le gouvernement provincial

Des militants du parti politique Parti National pour la Démocratie et la République (PANADER) dans la ville de Bukavu ont manifesté ce mardi 28 mai 2019.

Une manifestation de protestation qui a eu lieu à Essence Major Vangu quartier Panzi dans la commune d’Ibanda.

Selon des militants se réclamant du PANADER , il s’agit d’une manifestation « spontanée » pour réclamer que leur parti soit également représenté dans le prochain gouvernement provincial.

Ils estiment qu’en tant que parti du Front Commun pour le Congo (FCC), leur formation politique a droit au chapitre dans le Gouvernement Ngwabidje.

Sur place, des pneus ont été brulés sur la chaussée pour exprimer leur vœu.

«Nous sommes la jeunesse du Panader. La base du Panader. La base du PANADER et de l’ABCE revendique des postes dans le gouvernement provincial du Sud-Kivu. Nous constatons que les choses risquent de ne pas marcher en notre faveur et c’est pourquoi on a pensé que ça vaut la peine de revendiquer notre droit. En tant que parti du FCC, nous espérons aussi être représentés dans le prochain gouvernement. Vous avez vu l’UDPS qui a un président de la République manifester, vous avez vu l’UNC manifester pour se confirmer et nous avons pensé aussi manifester pour être présent dans le Gouvernement. Le PANADER et l’ABCE c’est une force politique au Sud-Kivu et doit être présente dans les institutions au Sud-Kivu. Nous  voulons dire au Gouverneur que nous sommes présents, nous l’avons soutenu» explique sur place un manifestant.

Cette manifestation arrive après celles de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social et l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) dans la ville de Bukavu.

Réunis dans la coalition CACH, ces deux partis réclament d’être représentés à hauteur de 50% dans le prochain exécutif provincial.  Leurs militants ont organisé des manifestations dans la ville depuis le lundi 27 mai pour exprimer leur colère face à des rumeurs sur la composition du Gouvernement Ngwabidje qui disaient-ils, ne répond pas à leur demande.

Il faut également rappeler que l’autorité morale du PANADER, Jean-Marie Bulambo Kilosho s’était fortement opposé au ticket actuel à la tête de la province du Sud-Kivu. Lors de la dernière élection du Gouverneur, Jean-Marie Bulambo avait multiplié des sorties médiatiques pour dit-il dénoncer l’exclusion d’une partie des communautés du Sud-Kivu dans la gestion de la province. Il avait par ailleurs menacé de « lâcher la bombe de scission » de la province en deux.   

Jean-Luc M.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.